Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - "Depuis Xynthia, elle ne veut plus aller dehors", raconte la mère d'une femme handicapée

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu
La Faute-sur-Mer, France

Il y a dix ans jour pour jour, la tempête a frappé la côte vendéenne de plein fouet. Un date toujours douloureuse pour les familles des 29 victimes. Parmi les centaines de sinistrés, certains restent encore traumatisés par cette nuit-là, comme la fille d'Evelyne. La mère raconte.

Evelyne Vannier est restée à La Faute-sur-Mer où sa maison a été inondée, avec sa fille, lourdement handicapée et très marquée par la catastrophe.
Evelyne Vannier est restée à La Faute-sur-Mer où sa maison a été inondée, avec sa fille, lourdement handicapée et très marquée par la catastrophe. © Radio France - Victoria Koussa

"C'est un sujet très délicat", confie Évelyne Vannier, dix ans après la tempête Xynthia qui a déferlé sur la Vendée dans la nuit du 27 au 28 février 2010, coûtant la vie à 29 habitants de La Faute-sur-Mer piégés par l'eau dans leur maison. Cette nuit-là, la Fautaise monte tant bien que mal sa fille handicapée, alors âgée de 27 ans, à l'étage. "C'est un lourd handicap, mais maintenant, c'est un handicap encore plus lourd puisque depuis Xynthia, elle ne veut plus aller dehors, elle ne marche plus", témoigne la mère, désemparée. 

"Elle n'a pas reconnu sa maison"

Depuis cette nuit de cauchemar, sa fille ne s'en remet pas. "Elle n'a pas reconnu sa maison, elle n'a pas reconnu sa chambre, pendant des nuits, elle a fait des crises, ça a été terrible et elle ne veut plus sortir, alors qu'avant, on allait se promener tous les jours", se désole Evelyne, "il y a eu quelque chose de cassé".

ÉCOUTEZ - Evelyne Vannier, une sinistrée, raconte le traumatisme qui reste omniprésent chez sa fille handicapée.

Malgré tout, la retraitée garde l'envie d'aller de l'avant. "Il y a du positif, il y a des choses à La Faute qui n'auraient jamais existé. C'est comme au tennis, vous êtes en train de gagner, il y a une balle qui est mauvaise et bah pop ! Vous perdez ! On n'y pense plus, le match est fini. La Faute s'est transformée physiquement", souligne La Fautaise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu