Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

TÉMOIGNAGE - "Frottée" à la Foire aux Vins de Colmar, elle lance un appel aux autres victimes de son agresseur

jeudi 9 août 2018 à 11:21 - Mis à jour le jeudi 9 août 2018 à 12:59 Par Elodie Rabelle, France Bleu Alsace, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu Elsass et France Bleu

Une jeune femme de 27 ans a été victime d'un "frotteur", dimanche 5 août, alors qu'elle se trouvait à la Foire aux Vins de Colmar. Son agresseur, âgé de 85 ans, a été interpellé. Sa victime livre le récit de son agression et appelle les autres femmes victimes d'agression sexuelle à porter plainte.

La Foire aux vins de Colmar (illustration).
La Foire aux vins de Colmar (illustration). © Maxppp - Vanessa MEYER WIRCKEL

Colmar, France

Dimanche 5 août, alors qu'elle participe à un blind-test devant le stand du Casino Barrière, Angélique, 27 ans, est victime d'un "frotteur". Son agresseur, un octogénaire originaire du Doubs a été interpellé, dimanche soir vers 21 heures, à la Foire aux Vins de Colmar. 

Quelques jours après, le souvenir de son agression sexuelle est toujours présent dans l'esprit d'Angélique : "Je m'apprêtais à passer une bonne soirée avec ma cousine, quand  j'ai senti un homme se rapprocher discrètement, profitant de la foule pour se coller à moi et j'ai clairement senti qu'il frottait son sexe en érection contre moi". 

Plusieurs victimes potentielles 

Angélique s'éloigne pour alerter la sécurité et remarque que l'homme de 85 ans s'en prend à d'autres femmes dans la foule : "Je me suis éloignée et je n'en croyais pas mes yeux. Il faisait la même chose avec d'autres femmes, commence-t-elle avant d'ajouter d'un ton encore chargé de rancœur, personne ne réagissait ! C'est fou plus il y a de monde, plus les gens sont centrés sur eux-mêmes alors que nous devrions tous être indignés d'un tel comportement ! C'est ça qui a été le plus choquant pour moi." 

L'homme est finalement interpellé vers 21 heures. Angélique porte plainte dans la foulée. Sans antécédents judiciaires, l'homme devra suivre un "stage de sensibilisation contre les violences sexuelles", une moindre peine pour celle qui estime avoir subi un traumatisme : "Comme c'était une personne âgée, maintenant quand je me balade dans la rue je ressens une vive défiance vis-à-vis des plus vieux... j'espère que ça va me passer avec le temps, mais je vais faire un travail sur moi en allant consulter un psychologue", confie-t-elle. 

MeToo libère la parole 

Malgré l'émotion encore vive. Angélique ne veut pas se taire, elle sait que cet homme a agressé d'autres femmes ce soir-là. Inspirée par le mouvement MeToo, elle leur lance un appel - à elles et à toutes les autres femmes victimes d'agression sexuelle - à prendre la parole et surtout à porter plainte : "Moi j'ai pas honte, il faut en parler pour faire évoluer les mentalités. Surtout il faut porter plainte, parce-que c'est le seul moyen d'arrêter ce genre d'agissement. Si je m'adresse aux médias, c'est pour dire à toutes les femmes victimes d'agression sexuelle de ne pas se taire et de porter plainte, j'espère vraiment que ça changera les choses."

Si vous avez été victime de cet homme dimanche soir, à la Foire aux Vins de Colmar, vous pouvez appeler la brigade de sûreté urbaine de Colmar au 03 89 29 47 00.