Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Témoignage glaçant d’une joggeuse attaquée par des rottweilers en Bretagne : "J'ai cru mourir !"

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Le 7 janvier dernier, une joggeuse de l'Aisne est attaquée par trois rottweilers à Bréhand dans les Côtes d’Armor. Gravement blessée aux jambes et aux bras, elle est en arrêt de travail jusqu’à la fin de ce mois de février. Elle témoigne.

Illustration
Illustration © Maxppp - Richard Mouillaud

"Le mardi 7 janvier, je pars de la maison à 10 h 10 pour faire une séance de canicross [course à pied avec des chiens] avec mon chien et la chienne de mes parents sur un sentier de randonnée de la commune, très tranquille, en bordure d'une rivière sur une partie du circuit. Au niveau de cette rivière, je lâche les chiennes". 

Je cours jusqu’à ce que je rencontre trois rottweilers qui arrivent face à moi. 

"Là, je commence à avoir peur, j’ai une petite montée d’adrénaline, j’appelle en espérant voir arriver les maîtres, mais non. Les chiens sont autour de moi, la petite chienne de mes parents est dans mes jambes et ils commencent à la provoquer. Quand je parviens à la prendre dans mes bras, ils essaient de la choper". 

Je décide alors de me réfugier dans la rivière en me disant qu’ils ne vont peut-être pas me suivre, sauf qu’ils me suivent dans l’eau ! 

"Les deux plus jeunes me cherchent, le plus gros ne fait rien, il aboie seulement. Je réussis à mettre la petite chienne à l’abri derrière moi dans des ronces. J’ai de l’eau à hauteur des genoux. Ils me mordent à droite, à gauche, aux cuisses, aux bras". 

Je me bats avec  l’enrouleur de la laisse, mon unique arme, jusqu’à ce que je m’épuise  et que j’arrête de bouger.

"Ils me lâchent, je reste immobile. Ils ne m’attaquent plus mais ils restent autour de moi pendant, je dirais, deux heures, deux heures à roder autour de moi. Franchement, les premières morsures, je me dis, ça y est, je vais mourir c’est sûr. Ça va être horrible, je vais atrocement souffrir. J’ai pensé à la personne morte de morsures de chiens dans l’Aisne en me disant, je vais être dans le même cas de figure". 

"Au bout d’un moment, je ne les vois plus revenir, je me pose un tas de questions, est-ce que je reste dans l’eau, est-ce que je reprends le sentier ou le champ au-dessus de moi mais je vais être à découvert". 

C’est horrible de prendre la décision de sortir de là, je ne sens pas les blessures mais je commence vraiment à avoir froid. 

"Je prends donc le parti de reprendre le sentier, j’ai vu les trois rottweilers en train de sniffer dans un petit pré, je continue en me retournant toutes les dix secondes tellement j’ai peur qu’ils arrivent derrière moi. Je suis essoufflée. Je retrouve ma chienne, celle de mes parents et j’arrive à la maison, je suis frigorifiée, j’appelle le 18". 

Écoutez le témoignage :

PODCAST - Le témoignage glaçant d'une joggeuse attaquée par trois rottweilers

Une semaine à l'hôpital puis maison de repos

"J’ai des morsures partout sur les jambes et les bras, heureusement pas de tendons atteints. J’ai été hospitalisée une semaine au centre hospitalier Yves Le Foll à Saint-Brieuc puis trois semaines en maison de repos. Plus de cinq semaines après, j’ai encore des plaies qui sont en train de se cicatriser. Les médecins m’interdisent l’exposition au soleil pendant un an car les cicatrices deviendraient brunes". 

Ensuite, il faudra prendre l’avis d’un chirurgien-esthétique-reconstructif pour certaines plaies. 

"Je vais aussi devoir travailler sur moi. Je n’ai jamais eu peur des chiens, je ne veux pas avoir peur des chiens et je ne veux pas transmettre cette peur à ma chienne. Quand j’ai vu ces rottweilers, je me suis doutée d’où ils venaient parce que je savais qu’il y avait une propriété où il y avait au moins un rottweiler, je ne savais pas qu’il y en avait trois. Pourquoi étaient-ils en train de se balader ? En plus des chiens de catégorie, j’en envie de dire sécuriser vos habitacles pour éviter qu’ils puissent s’échapper. S’il y avait eu un enfant avec moi ce jour-là, cela aurait pu être pire encore ! Le propriétaire du gros mâle a pris de mes nouvelles auprès de mes parents, la propriétaire des deux autres chiens, non". 

Les molosses au chenil, leurs maîtres en garde à vue

La gendarmerie a ouvert une enquête. Les molosses ont été placés dans un chenil en attendant une expertise, leurs propriétaires placés en garde vue, ils ont rendez-vous devant la justice au mois de novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu