Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

TÉMOIGNAGE | "Je l'appelais mon frère spirituel"confie un ami de Maxime mort au Bataclan

samedi 14 novembre 2015 à 20:45 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Maxime Bouffard, 26 ans, originaire du Coux en Périgord Noir est décédé vendredi soir au Bataclan. Ses amis parlent d'un jeune homme dynamique, souriant et jovial. Il était très connu dans le monde du rugby.

Maxime Bouffard lors de la réalisation d'un film publicitaire.
Maxime Bouffard lors de la réalisation d'un film publicitaire. - Capture YouTube

Les attaques à Paris ont fait plus de 120 victimes dont une originaire de Dordogne. Maxime Bouffard, 26 ans était un jeune réalisateur de cinéma, originaire du Coux en Périgord Noir. Il avait fait une partie de ses études à Sarlat et Biarritz avant de partir pour Paris il y a quatre ans. Vendredi soir, le jeune Périgourdin était au Bataclan pour assister au spectacle des Eagles of Death Metal. Il est mort sous les balles des terroristes.

Sa sœur, installée elle aussi à Paris,l'attendait dans un bar de la capitale lorsqu'elle a appris la terrible nouvelle. Incapable d'en faire part à ses parents, elle a aussitôt contacté le maire du Coux pour qu'il s'en charge. "Nous avons pris la route pour Paris tous les trois. Il y a eu de très nombreux messages de soutien. C'est tout un territoire qui est touché,_" explique Michel Raffalovic.

Témoignage de Michel Raffalovic.

Maxime était très connu à Saint-Cyprien puisqu'il a joué au rugby dans le club de la commune. Sa mère, Marie-Laure, y tient une pharmacie.  Son père Jean-Marc est lui piscinier à Marnac. Ce samedi matin, la pharmacie était ouverte. Les employées solidaires ont servi les clients, les larmes aux yeux et des sanglots dans la voix. Certains d'entre eux sont venus déposer une rose dans la boutique.

Très apprécié, Maxime Bouffard est décrit comme dynamique, souriant et fêtard. Il avait fait une partie des ses études à Sarlat. Réalisateur de documentaires, de pubs ou clips vidéos il avait fait le choix de rejoindre la capitale il y a quatre ans. L'un de ses plus proches amis, Pierre Avezou confie "c'est une immense tristesse. Je disais toujours qu'il était mon frère spirituel. Il travaillait dans la réalisation de films et il avait énormément de talent."

Le témoignage de Pierre Avezou.