Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

TÉMOIGNAGE - "Je suis anéantie" raconte la mère de l'assassin du parc du Verney à Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Après trois jours de procès aux Assises de la Savoie à Chambéry, la mère d'Adrien Bottollier raconte la douleur de voir son fils dans le box des accusés. L'horreur d'entendre en détails un assassinat et une tentative d'assassinat commis par son propre fils.

La cour d'assises de la Savoie à Chambéry.
La cour d'assises de la Savoie à Chambéry. © Radio France - Valentine Letesse

Pendant trois jours, la maman d'Adrien Bottolier a entendu les témoignages, les larmes des proches des victimes, les actes terribles commis par son fils. À 24 ans seulement, il est accusé de l'assassinat de Mustapha Hamadou au parc du Verney à Chambéry et de tentative d'assassinat sur un homme à Thonons-les-Bains (Haute-Savoie). 

"Je suis anéantie" - La mère d'Adrien Bottolier

Quel regard porter sur les actes terribles de son enfant ? À cette question, la maman d'Adrien Bottolier répond "ne pas arriver à réaliser". "Je suis anéantie" raconte émue aux larmes cette femme qui, tous les jours, vient soutenir son fils à l'audience. "J'ai énormément d'amour pour lui, c'est mon premier. Je tiens énormément à lui. On a toujours eu de bonnes relations... Ça fait mal" explique cette mère. 

ÉCOUTEZ - Le témoignage de la maman d'Adrien Bottollier, l'assassin du parc du Verney.

Quand son fils était plus jeune, Mme Bottollier a tenté de l'aider à plusieurs reprises cet enfant en souffrance. "Quand il a commencé à se scarifier, il a vu des psychologues et on nous a jamais dit que c'était bien grave" explique t-elle. La mère de famille avait l'espoir qu'en partant faire ses études à Chambéry, son fils "aille mieux". "En fait, je me suis trompée" déplore la maman. 

"En tant que mère ou père [...] d'un tueur, on souffre." - La mère d'Adrien Bottolier

Entendre les témoignages des proches des victimes, "oui c'est dur" concède Mme Bottollier. "Je comprends ces familles, elles souffrent énormément" ajoute-t-elle. Mais du côté du box de l'accusé, il y a aussi beaucoup de douleur. "En tant que mère ou père.... Je ne sais pas comment dire... D'un tueur ?", hésite cette mère : "on souffre, oui". Tout ce qu'elle espère de ce procès : c'est qu'on soigne son fils. Mais aussi, "qu'un jour il puisse reprendre le cours de sa vie". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess