Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

TÉMOIGNAGE- Le père d'Adrien blessé à Nantes lors d'une manifestation des gilets jaunes réclame justice

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Blessé à Nantes samedi dernier lors d'une manifestation des gilets jaunes, Adrien Maujean, 22 ans, est toujours hospitalisé au CHU de Nantes. Son père réclame justice. Une plainte sera déposée jeudi prochain.

Eric Maujean, le père d'Adrien
Eric Maujean, le père d'Adrien - GJ

Nantes, France

Samedi dernier lors de la manifestation nantaise des gilets jaunes, Adrien Maujean, un Nazairien de 22 ans, a été sérieusement blessé. Il évoque un tir de flash-ball. Un tir derrière la tête selon son père qui avoue avoir eu très peur. Une semaine plus tard, le jeune homme est toujours hospitalisé au CHU de Nantes. Il a quitté le service de réanimation ce jeudi et a été transféré en neurologie. 

Il a très mal à la tête. Comme si un orchestre jouait de la batterie en permanence. Il a mal au dos. Il a des vertiges. Par moments, il se met à pleurer pendant un quart d'heure, vingt minutes. Son œil droit a bien été amoché. Mais, il commence à dégonfler. Il parle. Il est conscient. Et il s'est enfin levé pour la première fois ce vendredi" - Eric Maujean, son père

Adrien Maujean doit passer ce samedi un examen du cerveau. 

Une plainte déposée jeudi prochain

Dans cette affaire, le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a saisi lundi dernier l'IGPN, la police des polices. Une semaine après les faits, le père d'Adrien Maujean, ne décolère pas. 

J'ai toujours la rage. Ce qui m'énerve le plus, ce n'est pas le fait de se faire gazer. C'est ce problème de tirs de flash-ball en plein visage. Je suis pourtant fils de policier mais c'est incompréhensible. Cela ne doit pas rester impuni. Que justice soit faite." - Eric Maujean

Une plainte sera déposée jeudi prochain.

Choix de la station

France Bleu