Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - Une ancienne championne d'escalade raconte avoir été abusée sexuellement par son entraîneur

Alors que le sport français est touché depuis plusieurs semaines par des révélations de viols et d'agressions sexuelles, une ancienne championne d'escalade, Cécile, raconte qu'elle a été abusée sexuellement par son entraîneur à l'âge de 17 ans.

Cécile avait 17 ans quand les faits se sont déroulés dans le Gard.
Cécile avait 17 ans quand les faits se sont déroulés dans le Gard. © Radio France - Camille Payan

Elle avait 17 ans un fort potentiel en escalade, un niveau "prometteur" comme disait son entraîneur. Cet homme qui avait 22 ans de plus qu'elle et qui a détruit les belles années de sa vie de jeune femme, d'athlète de haut niveau. Cet homme en qui elle avait confiance, qui était toujours "sympathique, passionnant" et qui avait beaucoup de "charisme", cet homme qui voulait faire d'elle "une championne". 

Elle, Cécile, 40 ans aujourd'hui parle publiquement après avoir gardé ce calvaire sous silence pendant des années. Treize ans avant de pouvoir raconter à ses parents, à ses proches l'horreur : comment un jour tout d'un coup, il décide d'abord de l'embrasser avant d'aller plus loin pendant des mois.  

"Un jour il m'embrasse, je suis stupéfaite. Je ne dis rien. Je rentre chez moi en me disant que c'est un dérapage que ça ne se reproduira pas. Mais la fois suivante ça va plus loin, c'est un rapport sexuel, 5 minutes dans la voiture. Et encore une fois je ne dis rien". 

Cécile ne dit rien par peur, par honte et ces agissements durent, des semaines, des mois. Elle apprend plus tard que d'autres personnes dans son entourage, dans ce milieu, savaient. Ce n'est que lorsqu'elle doit quitter le Gard pour faire ses études à Marseille qu'elle est libérée. Son départ met fin à ces abus mais pas à sa détresse. Cécile souffre d'anorexie, c'est une jeune femme brisée qui va ensuite tenter de se reconstruire. Cela prendra des années. 

Aujourd'hui elle brise ce tabou pour encourager d'autres à le faire pour alerter aussi les parents et les jeunes qui pourraient se retrouver dans une situation similaire. 

Depuis les révélations de viols et d'agressions sexuelles dans différentes disciplines le gouvernement a lancé une convention nationale, plusieurs mesures de formation des éducateurs ont été actées et une convention est signée avec le 119, numéro de l'enfance en danger. 

Réécouter l'interview en intégralité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu