Faits divers – Justice

TÉMOIGNAGE |Viol à Vildé-Guingalan : "Elle criait aidez-moi, aidez-moi, il veut me tuer!"

Par Johan Moison, France Bleu Armorique mardi 28 avril 2015 à 10:09

Clone of Gendarmerie (photo d'illustration)
Clone of Gendarmerie (photo d'illustration) © MaxPPP

Une femme de 25 ans a été violée à Vildé-Guingalan (Côtes-d'Armor) dimanche dernier. Elle s'est ensuite réfugiée chez un couple de retraités qui raconte comment ils l'ont trouvée, les jambes en sang. Leur témoignage fait froid dans le dos.

"Elle criait aidez-moi, aidez-moi, il veut me tuer! "  Peu avant 6h du matin dimanche, une jeune femme de 25 ans vêtue d'un simple tee-shirt,  pieds nus, sonne chez un couple de retraités dans un hameau de Vildé-Guingalan. Il pleut, la jeune femme est trempée. "Elle avait les jambes en sang, elle était complétement paniquée " , raconte le mari qui souhaite rester anonyme. "Elle m'a dit qu'elle était à une fête chez des amis puis qu'il y avait eu une dispute, c'est sur une petite route en partant qu'elle aurait été agressée ".

"Il m'a mis le couteau sous la gorge, il voulait m'égorger" - la victime se confie aux retraités qui l'ont recueillie

La scène aurait eu lieu en pleine campagne. La jeune femme raconte qu'une voiture l'aurait doublée, que son agresseur se serait caché avant de lui sauter dessus. "Elle m'a dit, je n'ai rien vu, je n'ai rien vu, j'ai été violée, il m'a mis le couteau sous la gorge, il voulait m'égorger " . Le retraité lui demande si elle connaissait son agresseur, s'il était à la fête, la jeune femme affirme qu'elle ne le connaissait pas. Après l'agression, la victime aurait traversé une forêt, ce qui expliquerait le sang sur ses jambes. Ses vêtements ont d'ailleurs été retrouvés dans une bois à proximité. Ils sont en cours d'analyse. Les enquêteurs espèrent pouvoir isoler l'ADN de l'agresseur.

La deuxième agression sexuelle en une semaine dans le secteur

Ce drame intervient une semaine après la tentative de viol d'une joggeuse de 22 ans près d'un étang de Trélivan à 3km à peine de Vildé-Guingalan . Selon le procureur de Saint-Malo, Alexandre de Boshère, "rien de permet de  relier les deux affaires , les descriptions physiques sont différentes". Les deux enquêtes ont été confiées à la brigade de recherches de Dinan.

Viol vildé INTERNET