Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Tempêtes de 1999, 20 ans après

VIDÉO - Tempête de 1999 : 20 ans plus tard, "la tempête du siècle" est toujours dans la mémoire des Bretons

Dans la nuit du 25 au 26 décembre 1999, la tempête "Lothar" traverse le nord de la France puis de l'Europe. Le lendemain,"Martin" frappe le sud de la France après un passage par la Bretagne. 92 personnes sont mortes dans ces intempéries. "La tempête du siècle" est restée gravée dans les mémoires.

Des riverains circulent en barque, le 28 décembre 1999 dans les rues de Montfort-sur-Meu envahies par les eaux de la rivière le Meu, sortie de son lit durant la tempête.
Des riverains circulent en barque, le 28 décembre 1999 dans les rues de Montfort-sur-Meu envahies par les eaux de la rivière le Meu, sortie de son lit durant la tempête. © AFP - Marcel Mochet (Archives)

Région Bretagne, France

En décembre 1999, la France est ravagée par deux tempêtes consécutives. La première baptisée "Lothar" touche le nord de la France le 26 décembre. Le lendemain "Martin" dévaste le sud de la France. Ces deux tempêtes, arrivées par la pointe bretonne laisseront dans leur sillage 92 morts dans le pays.

Des toitures arrachées, des arbres couchés, des routes inondées. Des centaines de foyers dans le noir, sans électricité, sans chauffage, sans téléphone. Des agriculteurs dans l'incapacité de traire les vaches. La tempête "Lothar" touche le Finistère vers 2 heures du matin. Des rafales à 180 km/h sont relevées à Ouessant, 173 km/h à Saint-Brieuc et 162 km/h à Rennes. La tempête ultra violente va traverser la France, atteignant Strasbourg vers 11 heures du matin. Les vents ravagent une bande d'environ 150 kilomètres.

Quatre morts dans les Côtes-d'Armor

Les Côtes-d'Armor ont payé le plus lourd tribut : quatre morts sur la RN12 entre Saint-Brieuc et Rennes à cause d'un arbre tombé sur la route. À Bégard, entre Saint-Brieuc et Lannion, le toit d'une maison de retraite s'envole et atterrit 100 mètres plus loin. À Rennes, une grue tombe sur un immeuble. La mer est déchaînée avec des creux de huit mètres. Des digues sont éventrées.  

Fanny Desrées se souvient bien de la tempête de 1999. De retour à Saint-Guinoux, près de saint-Malo, après une semaine aux sports d'hiver, le toit de la maison de sa tante s'était envolé. "Nos cousins et cousines nous ont annoncé la nouvelle avant de rentrer. À l'approche de la maison je sentais le stress dans le véhicule. Ma tante a explosé en larmes quand elle a découvert sa maison."

Vingt-quatre heures plus tard, une deuxième tempête baptisée "Martin" arrive en France par le sud de la Bretagne.  Les vents sont encore plus violents et accompagnés de chutes de neige. Les tempêtes du siècle, mais aussi la marée noire de l'Erika. Au même moment, le fioul du pétrolier qui avait fait naufrage au large de la Bretagne deux semaines plus tôt s'échoue sur nos côtes.

A la suite des ces tempêtes qui ont fait 140 morts en Europe, plus de trois millions de foyers sont privés d'électricité et de chauffage. Plusieurs mesures ont été prises après ces événements, EDF a par exemple engagé un plan d'enfouissement de ses lignes électriques et a créé une force d'intervention rapide.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu