Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tempête Adrian : l’émotion des pompiers après le décès d’un des leurs

mardi 6 novembre 2018 à 11:01 Par Hélène Battini et Patrick Vinciguerra, France Bleu RCFM

La tempête Adrian a finalement fait une victime : Jean-Paul Beneteau, ce pompier à la retraite qui avait été gravement blessé à la tête lors des intempéries à Monticello lundi dernier, n’a pas survécu à ses blessures. Ses anciens collègues lui rendent hommage.

Tempête Adrian : l’émotion des pompiers corses après le décès d’un des leurs
Tempête Adrian : l’émotion des pompiers corses après le décès d’un des leurs - DR/

Corse, France

Jean-Paul Beneteau est décédé ce lundi, une semaine après les faits. Âgé de 65 ans, il avait été blessé par un morceau du portail de sa maison arraché par le vent. Souffrant d'un important traumatisme crânien il avait été admis dans un état grave à l'hôpital de Bastia.
Jean-Paul Beneteau, ancien officier du SDIS 2B, avait été également le commandant du centre de secours de Calvi. Durant sa carrière il avait été très grièvement brulé lors d'un incendie de forêt en septembre 2000, incendie au cours duquel deux militaires de l'USC5 de Corte avaient trouvé la mort. 

"Sauver ou périr"

Thierry Nutti, sapeur-pompier de Haute-Corse et président de l'Union Départementale 2B, l'a bien connu. Il lui rend hommage. « On est atterrés, on pensait qu’une nouvelle fois Jean-Paul devait être capable de surmonter cette épreuve. Il était ressorti de l’enfer en 2000 après le feu de Palasca. On avait espoir en sa capacité de vivre et de rester debout…Il en a été autrement. La devise « sauver ou périr », il en a sauvé quelques-uns, il savait ce que voulait dire cette devise, son prix. » 

Les obsèques de Jean-Paul Beneteau seront célébrées ce jeudi à 11h00 à l'Ile Rousse.