Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Alex : le parc à loups Alpha détruit, sept loups noirs du Canada sont recherchés

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Situé à Saint-Martin-Vésubie dans les Alpes-Maritimes, le parc à loups Alpha a été détruit par les crues de vendredi. "Il y a au moins un loup mort. [...] Sept loups noirs du Canada sont recherchés", a indiqué l'Office français de la biodiversité.

Deux loups du parc Alpha, situé dans le Parc national du Mercantour (en 2017).
Deux loups du parc Alpha, situé dans le Parc national du Mercantour (en 2017). © AFP - Laure Boyer / Hans Lucas

Le parc Alpha compte treize de loups, de trois meutes différentes : des loups du Canada, des loups blancs d'Alaska et des loups gris d'Europe centrale. "Un loup arctique est mort", indique sur sa page Facebook le syndicat mixte pour le développement de la vallée de la Vésubie, qui s'occupe du Parc Alpha.

Le syndicat mixte précise qu'une équipe a pu se rendre sur place. "Tout n'est pas détruit, même si le parc a subi de gros dégâts sur certaines zones. Des enclos sont encore intacts avec les loups et les chamois en bonne santé. On a pu les nourrir et ils sont calmes."

Sept loups noirs du Canada sont recherchés

Mardi matin, deux agents de l'Office français de la biodiversité et un vétérinaire des pompiers sont partis en hélicoptère pour tenter de retrouver les animaux, dont certains ont été vus par des témoins "entre Saint-Martin-Vésubie et le Boréon. [...] La priorité, c'est de les localiser et de les capturer au fusil hypodermique", a expliqué Éric Hansen, le directeur régional de l'OFB.

Les animaux échappés du parc Alpha "ont l'habitude qu'on les nourrisse" et pourraient ne pas survivre s'ils se dispersent dans la nature. Ils pourraient aussi rencontrer des loups autochtones, qui ne sont pas de la même race "ce qui pourrait produire des hybridations". En effet, cette zone du parc naturel du Mercantour compte des loups à l'état sauvage.

Il y a au moins un loup mort

L'enclos des loups blancs de l'Arctique, le plus proche de l'eau, a été totalement emporté par la crue. "Un cadavre de loup a été repéré et probablement que les deux autres sont morts aussi", a déploré Éric Hansen. Outre l'enclos des loups du Canada qui a été ouvert par la crue et permis leur fuite, un autre enclos a été préservé par les intempéries : celui de trois loups gris d'Europe centrale.

Sur Twitter, la fondation Brigitte Bardot a proposé "d'organiser l'accueil des loups échappés". "Plusieurs établissements nous ont fait part de leur souhait de récupérer les loups, mais nous n'avons pas de besoins pour le moment", a répondu le directeur de l'Office français de la biodiversité, expliquant qu'une fois les loups du Canada capturés, ils pourraient rejoindre l'enclos encore intact du parc.

"Les loups ne représentent aucun danger pour la population"

Véronique Luddeni, une vétérinaire qui s’occupe des loups dans le parc naturel national du Mercantour, se veut rassurante et indique qu'ils ne représentent aucun danger pour la population. "Ils ne vont pas venir à Saint-Martin-Vésubie nous bouffer" a-t-elle expliqué. "Le loup est intelligent, c'est un animal social, il a plein d'autres animaux à manger. [...] Le seul danger pour eux, c'est de trouver les meutes sauvages qui sont juste au-dessus, et qu'il y ait des bagarres entre loups".

Denise Leiboff, présidente de l'Association des communes pastorales de la région sud, s'était inquiétée de la situation, souhaitant "prévenir les éleveurs pour qu'ils protègent leurs troupeaux". De son côté, l'OFB estimait que ces loups, qui ne connaissent que la captivité "resteront certainement autour de la zone, attendant qu'on les nourrisse".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess