Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - Tempête Miguel : le toit de l'église de La Baconnière s'est effondré

-
Par , France Bleu Mayenne

L'église de La Baconnière, déjà fermée au public à cause de son mauvais état, a été fortement endommagée suite au passage de la tempête Miguel ce vendredi. Une partie du toit s'est effondrée.

Une partie de l'église de La Baconnière n'a plus de toit depuis le passage de la tempête Miguel.
Une partie de l'église de La Baconnière n'a plus de toit depuis le passage de la tempête Miguel. © Radio France - Willy Moreau

La Baconnière, France

Les tractopelles ont travaillé jusqu'à une heure du matin dans la nuit de vendredi à samedi afin de sécuriser le site. Ce samedi matin, un périmètre de sécurité est installé tout autour de l'église de La Baconnière. Le toit s'est en partie effondré suite au passage de la tempête Miguel. 

Une église déjà en mauvais état

Depuis cinq ans, l'édifice du XIXème siècle, situé en plein cœur de la commune, était fermé au public par sécurité. "Le squelette de la charpente s'était déjà affaissée d'une cinquantaine de centimètres, raconte le maire Jean-Louis Desmot. La semaine dernière, nous avions fait venir une entreprise afin de faire un devis pour sécuriser le site avec deux tours d'échaffaudage"

Le maire Jean-Louis Desmot s'attend à une facture salée pour sécuriser et rénover l'édifice. - Radio France
Le maire Jean-Louis Desmot s'attend à une facture salée pour sécuriser et rénover l'édifice. © Radio France - Willy Moreau

L'entreprise est arrivée dans la matinée ce vendredi pour les dernières constatations juste avant que le vent n'arrache définitivement la toiture. "Toute la première partie du cœur de l'église s'est effondrée et par mesure de sécurité, nous avons fait venir une entreprise lavalloise pour abattre le reste de la charpente", précise Jean-Louis Desmot. 

Les travaux de sécurisation ont duré jusqu'à une heure du matin dans la nuit de vendredi à samedi. - Aucun(e)
Les travaux de sécurisation ont duré jusqu'à une heure du matin dans la nuit de vendredi à samedi. - Philippe, un riverain

De nombreuses maisons jouxtent l'église. Pendant l'intervention des tractopelles, les riverains ont dû être évacués et ont pu regagner leur logement que tard dans la nuit. 

Le débat sur la reconstruction

La mairie s'attend à une facture salée pour sécuriser et rénover l'édifice. Jean-Louis Desmot estime que cela pourrait dépasser le million d'euros. La commune doit déjà sécuriser l'ouvrage et recouvrir l'église afin que les murs ne prennent pas l'eau. 

Un périmètre de sécurité a été installé tout autour de l'église de La Baconnière. - Radio France
Un périmètre de sécurité a été installé tout autour de l'église de La Baconnière. © Radio France - Willy Moreau

Si de nombreux habitants prennent des photos ce samedi matin, impressionnés par l'étendue des dégâts, tous ne sont pas forcément d'accord sur les décisions à prendre. Evelyne, la plus radicale, opte pour la démolition du monument : "Je ne vois pas l'intérêt de mettre autant d'argent dans un bâtiment qui sert à si peu de personnes, qui n'est pas classé. La commune a d'autres choses à faire vu que la population est en progression"

À l'inverse, Isabelle s'impatiente : "C'est désolant car cela fait des années qu'elle était en très mauvais état. L'urgence est là. Il faut protéger car nos ancêtres ont eu le mérite de faire ça"

L'édifice du XIXème siècle, non classé, était déjà en mauvais état. - Radio France
L'édifice du XIXème siècle, non classé, était déjà en mauvais état. © Radio France - Willy Moreau

L'urgence des travaux a déjà été mise en avant par l'Association pour le patrimoine qui se bat pour récolter des fonds. Madeleine qui en fait partie espère que la tempête sera un électrochoc : "C'est triste. C'est tout une vie, plein de choses se sont passées à l'intérieur. Malheureusement nous ne sommes pas beaucoup dans l'association. Il y avait besoin de travaux et ce n'est pas évident de trouver des fonds"

C'est l'entreprise Pinçon de Laval qui s'est occupé de démolir la dernière partie de la toiture de l'église. - Radio France
C'est l'entreprise Pinçon de Laval qui s'est occupé de démolir la dernière partie de la toiture de l'église. © Radio France - Willy Moreau

L'Association pour le patrimoine organise d'ailleurs une kermesse à la Briqueterie le 28 juillet dont les bénéfices iront en partie à la reconstruction de l'église de la Baconnière