Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vives tensions entre communautés dans le quartier des Liserons à Nice, sur fond de trafic de drogue

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Après une fusillade dimanche soir dans le quartier des Liserons, au nord-est de Nice, trois hommes d'origine tchétchène ont été blessés. Six personnes ont été arrêtées et placés en garde à vue. Les habitants n'en peuvent plus des violences et du trafic de drogue. Une compagnie de CRS s'installe.

La police et la gendarmerie interviennent dans le quartier des Liserons à l'Est de Nice, le 11 juin dernier. Un jeune homme a été blessé par arme blanche
La police et la gendarmerie interviennent dans le quartier des Liserons à l'Est de Nice, le 11 juin dernier. Un jeune homme a été blessé par arme blanche © Maxppp - Eric Ottino

Une fusillade a éclaté vers 23 heures, dimanche soir, dans le quartier des Liserons. Trois hommes, d'origine Tchétchène, ont été blessés (un à l'abdomen, un au pied, un à la tête). Une enquête judiciaire est en cours pour éclaircir les circonstances et les rôles de chacun. Six personnes ont été interpellées et placées en garde à vue hier matin. 

Les tensions sont de plus en plus vives entre les Tchétchènes et la communauté maghrébine et cap-verdienne, sur fond de provocations, de règlements de comptes et de trafic de drogue.

Affrontements communautaires

Dimanche soir, un important dispositif de police est intervenu, avec des unités spécialisées du Raid (recherche, assistance, intervention, dissuasion de la police nationale) et du PSIG (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie). Sur des vidéos amateurs, diffusées sur les réseaux sociaux, on distingue au moins deux personnes portant des armes longues de type Kalachnikov. On entend des détonations.

Le quartier avait déjà été secoué par des violences la semaine dernière. Jeudi 11 juin en milieu d'après-midi, des coups de feu avaient déjà éclaté. Un jeune homme de 19 ans avait été blessé à l'arme blanche, il est aujourd'hui hors de danger. Deux amis de la victime ont été présentés au parquet, soupçonnés d'avoir tiré sur un jeune tchétchène dans la soirée. Une information judiciaire pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et tentative de meurtre est ouverte par le parquet de Nice. 

La communauté tchétchène réfute le terme de règlements de comptes entre bandes et dit vouloir lutter contre le trafic de drogue, comme certains ont tenté de le faire dans le quartier Saint-Charles fin avril.

Les habitants sont excédés et inquiets 

Les habitants des Liserons n'en peuvent plus des trafics et des violences dans cette impasse qui compte 3.500 résidents. "On en a ras le bol, on n'est pas tranquille pour sortir, emmener nos enfants à l'école, certains professionnels ou membres des services publics ne veulent même plus intervenir dans le quartier. On a des pannes d'électricité, d'ascenseur, mais les prestataires ne viennent plus ils ont trop peur" raconte une habitante qui souhaite rester anonyme.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, évoque lui une guérilla entre communautés pour récupérer un trafic de drogue juteux aux Liserons. Il a tenu une réunion lundi soir avec le préfet des Alpes-Maritimes, le procureur de la République de Nice et le chef de la police judiciaire. " Un certain nombre de villes assistent, depuis le déconfinement à une montée des affrontements communautaires. La police et la justice travaillent depuis longtemps pour lutter contre le trafic de drogue à Las Planas ou aux Liserons mais ces haut-lieux du trafic persistent. La configuration urbaine est propice, proche d'un échangeur de l'A8 qui mène vers l'Italie. De nombreuses personnes s'approvisionnent sur ce marché et ça suscite les convoitises."Pour le maire de Nice, les Tchétchène se livre aussi au commerce de drogue.

Une unité de CRS déployée aux Liserons 24 heures sur 24

Le maire de Nice parle de situation inhumaine vécue par les habitants et leurs enfants en détresse profonde. Il est allé à leur rencontre lundi matin et dit s'être entretenu avec le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner ce lundi "Je lui ai expliqué que la police locale ne pouvait pas protéger les gens et endiguer les problèmes avec les moyens qu'on a. Quand vous faites tomber 30 trafiquants, 30 autres reviennent aussitôt prendre la place !"

Une compagnie de CRS, réclamée par le maire de Nice, a été déployée lundi soir : "elle restera en poste 24 heures sur 24 et fonctionnera façon péage ou poste de douane". Le maire de Nice parle d'un barrage, d'une souricière pour filtrer la délinquance à l'entrée et à la sortie, et interpeller s'il le faut les clients qui viennent de l'extérieur ne puissent plus pénétrer. "Je veux qu'on enraye la gangrène tout de suite dans ce quartier" a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse lundi soir.

"Il faut une grande rénovation urbaine"

Le maire de Nice souhaite que les Liserons soient rattachés au programme de rénovation urbaine de l'Ariane. "cette rénovation passera par des destructions de tout ou partie de la cité. Ceux qui ont des logements sociaux se verront affectés de nouveaux logements."

En attendant, les poteaux d'éclairage public et les caméras, vandalisés ou sciés systématiquement seront remplacés par "des poteaux en béton armé, des lampes en verre armé. Des caméras de haute technologie, invisibles qui permettent de filmer jusqu'à 500 mètres seront installées". Chaque jour la mairie organisera des visites des caves et des toits. 

Il veut lancer une "opération oxygène" pour la propreté : une entreprise publique passera au Kärcher régulièrement la cité : "C'est utile pour faire reculer la délinquance". Le maire prévient avoir mandaté une entreprise qui effacera les prix de la drogue et reviendra toutes les deux heures. 

Le candidat du RN réclame des expulsions

Philippe Vardon, candidat à la mairie de Nice soutenu par le RN et la Droite populaire, estime que le rétablissement de la sécurité aux Liserons "passera par des expulsions pour les criminels étrangers, expulsion des logements sociaux de Côte d'Azur Habitat pour les délinquants et dealers". 

"Le maire de Nice avait annoncé un plan de 50 millions d'euros pour la rénovation urbaine des Liserons. La réalité est que ces politiques de rénovation, ces plans en millions et les subventions aux associations ne serviront à rien tant que ce seront les criminels qui feront la loi dans ce quartier". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu