Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tentative d'assassinat à Pont-à-Mousson : deux suspects mis en examen

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

L'enquête sur la tentative d'assassinat qui s'est déroulée à Pont-à-Mousson lundi soir a progressé. Deux suspects ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils ont tendu un piège à la victime, un jeune homme de 18 ans qui a réussi à se réfugier dans un Mac Do.

Maurice Alibert, directeur du SRPJ de Nancy et François Pérain, procureur de la République à Nancy
Maurice Alibert, directeur du SRPJ de Nancy et François Pérain, procureur de la République à Nancy © Radio France - Mohand Chibani

L'enquête après la tentative d'assassinat lundi dernier à Pont à Mousson est presque bouclée.  Deux personnes ont été interpellée et mises en examen ce vendredi.  

Les faits sont particulièrement sordides : lundi peu avant minuit, un jeune homme de 18 ans s'est réfugié ensanglanté dans un Mac Donald de Pont à Mousson. Il est grièvement blessé,  l'une de ses mains est sectionnée, il porte également de nombreux coups à l'épaule et une importante plaie au crâne. Transporté à l'hôpital, il n'a repris connaissance que ce vendredi après avoir subi plusieurs opérations mais entre temps, les policiers du SRPJ ont pu faire parler son téléphone portable et retrouver les auteurs de son agression.

Ils sont deux. Il y a d'abord une jeune fille de 16 ans, qui a entretenue une relation amoureuse avec la victime. C'est elle qui aurait fomenté le projet criminel au motif qu'elle aurait été elle même victime d'un viol en réunion organisé par son ancien amoureux.

Elle veut donc le tuer mais pour y parvenir, elle demande à son nouveau copain de l'aider. Il s'agit d'un homme de 26 ans jusque là inconnu de la justice.

Speed Dating

La jeune fille donne rendez-vous à son ex, se disant prête à avoir une relation sexuelle. Arrivée chez lui, elle laisse la porte de la véranda ouverte pour que son nouveau compagnon la rejoigne. Il entre dans le domicile muni d'une machette et c'est lui qui donne les premiers coups blessant grièvement le jeune homme à la main, à l'épaule et au crâne. La jeune fille porte deux couteaux sur elle mais elle ne s'en sert pas. La victime parvient à s'enfuir malgré ses blessures et parcourt environ 400 mètres, avant de se réfugier dans le Mac Do et de s'effondrer. Il a le temps de dire quelques mots. Les témoins entendent "speed dating et un prénom féminin". Les policiers du SRPJ n'ont alors plus qu'à chercher ce prénom dans la liste des appels sur le téléphone portable de la victime et de retrouver celle qui a joué le rôle d'appât dans cette histoire. 

"Fille facile"

Lors des perquisitions, les policiers retrouvent non seulement les armes et les vêtements utilisés lors des faits mais aussi de l'eau de javel qui aurait servi à effacer toutes traces sur les lieux du crime. En garde à vue, ils ont même expliqué qu'ils voulaient mettre le feu au domicile de la victime.

Le SRPJ continue à vérifier un certain nombre d'éléments de l'enquête et notamment le motif du passage à l'acte. Lors de son audition, la jeune a également expliqué qu'elle avait voulu se venger car le jeune homme aurait donné son numéro de téléphone à ses amis en la présentant comme "une fille facile".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess