Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tentative d'enlèvement à Créteil : les enfants avaient tout inventé

jeudi 17 mai 2018 à 17:26 Par Martine Bréson, Valentin Dunate et Emmanuel Collardey, France Bleu Paris et France Bleu

Les quatre enfants qui avaient raconté qu'un homme avait tenté de les enlever à Créteil (Val-de-Marne) ont reconnu qu'ils avaient tout inventé. Les enquêteurs avaient relevé des contradictions dans leurs versions. C'est au cours d'une confrontation que les enfants ont avoué avoir menti.

Police
Police © Maxppp -

Créteil, France

Il n'y a pas eu de tentative d'enlèvement d'enfants à Créteil contrairement à ce qu'avaient raconté quatre enfants lundi à leurs parents et à la police. Les enfants avaient tout inventé, a indiqué jeudi le parquet de Créteil.

"Ils se sont faits un film", explique les enquêteurs qui avaient déjà relevé des contradictions dans la version des différents enfants. En analysant le bornage de son téléphone, les policiers avaient aussi constaté que l'homme de 60 ans mis en cause n'était pas devant l'école au moment des faits supposés. L'un de ses amis avait même témoigné pour dire qu'il se trouvait avec lui à ce moment-là. 

Un énorme mensonge 

L'homme qui avait été mis en garde à vue a été libéré mercredi soir. La police judiciaire du Val-de-Marne va clôturer l'enquête. 

Lundi soir un garçon de 9 ans et sa sœur de 8 ans avaient raconté à leurs parents avoir été abordés à la sortie de l'école par un homme "très énervé" qui avait essayé de les faire monter dans sa camionnette. Après avoir discuté avec des voisins, les parents apprennent que la même histoire est arrivée à deux autres enfants et ils alertent la police. 

Les enfants qui avaient relevé le numéro de la plaque d'immatriculation de la camionnette décrivent l'homme qui est très vite interpellé et placé en garde à vue. 

Mais l'histoire des enfants ne résiste pas face aux questions précises des enquêteurs. Il y a trop de différences entre chaque version, sur l'utilisation où non d'un couteau par l'homme qu'ils accusent, sur son style vestimentaire... Ils finiront par avouer leur gros mensonge ce jeudi matin, lors d'une confrontation.