Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tentative d'enlèvement d'une collégienne à Sarlat : une agression "extrêmement violente"

vendredi 9 novembre 2018 à 17:01 Par Antoine Denéchère et Valérie Dejean, France Bleu Périgord et France Bleu

L'homme de 56 ans qui a tenté d'enlever une collégienne jeudi matin à Sarlat est mis en examen et écroué. Des images pédopornographiques ont été retrouvées sur son ordinateur. Le procureur de Périgueux décrit une agression "extrêmement violente" et salue le "courage" de l'adolescente.

Jean-François Mailhes, procureur de Périgueux, annonce la mise en examen de l'homme qui a tenté d'enlever une collégienne à Sarlat le 8 novembre 2018
Jean-François Mailhes, procureur de Périgueux, annonce la mise en examen de l'homme qui a tenté d'enlever une collégienne à Sarlat le 8 novembre 2018 © Radio France - Valérie Dejean

Dordogne, France

Le procureur de la république de Périgueux annonce la mise en examen de l'homme de 56 ans arrêté jeudi matin à Sarlat. Une information judiciaire est ouverte pour tentative d'enlèvement, de séquestration et d'arrestation sans libération volontaire d'un mineur de quinze ans. Il est également poursuivi pour détention d'images pédopornographiques, retrouvées dans son ordinateur. Le quinquagénaire est écroué ce vendredi.

Jean-François Mailhes décrit "une tentative d'enlèvement extrêmement violente" : jeudi matin, peu après 7h devant le collège La Boétie de Sarlat, l'homme, un père de famille habitant à Belvès en Dordogne (il vit dans le département depuis 2011), "l'a tirée par les cheveux, lui a mis la main sur la bouche, et l'a jetée sur la banquette arrière de la voiture." Le procureur salue la jeune fille, "extrêmement courageuse"  : "elle ne s'est pas laissée faire, a hurlé, l'a mordu, s'est défendue à coups de pieds. Elle s'est échappée quand il a voulu lui prendre son téléphone portable", retrouvé plus tard par les gendarmes dans sa voiture.

L'agresseur ne s'explique pas cette pulsion

Cet homme, qui a eu quatre enfants avec trois compagnes différentes, et qui vit du RSA, a été arrêté jeudi vers 10 heures par les gendarmes dans sa voiture devant le lycée Pré-de-Cordy de Sarlat : il venait là pour se renseigner "sur une formation continue dans la restauration collective", expliquent les services de l'éducation nationale. Il ne connaissait pas sa victime. Il répète aux gendarmes : "je ne comprends pas pourquoi j'ai fait ça." Il dit ne pas s'expliquer cette pulsion : "ça ne peut pas être sexuel, car j'ai des troubles de l'érection." L'homme n'a pas eu de geste à connotation sexuelle au moment de l'agression, explique le procureur de Périgueux. Jean-François Mailhes rappelle que le quinquagénaire avait été condamné à quatre ans de prison dont trois ans fermes à Nice en 1996 pour agression sexuelle avec arme.