Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tentatives d'enlèvement : les parents se disent plus prudents devant les collèges du Béarn

lundi 27 novembre 2017 à 18:56 Par Mathias Kern, France Bleu Béarn et France Bleu

Des établissements de l'agglomération de Pau ont écrit aux parents pour appeler à la prudence, avec la confirmation par le parquet de l'ouverture d'une enquête après deux tentatives d'enlèvement de collégiennes, les 21 et 24 novembre derniers. Les parents d'élèves assurent être plus vigilants.

Les parents n'hésitent pas à venir directement chercher leurs enfants pour ne pas qu'ils rentrent seuls.
Les parents n'hésitent pas à venir directement chercher leurs enfants pour ne pas qu'ils rentrent seuls. - Maxppp

Pau, France

L'enquête se poursuit pour tenter de retrouver un homme d'une quarantaine d'années, qui roderait avec une camionnette blanche autour de collèges, dans l'agglomération de Pau. Cette description peut ressembler à de fausses annonces qui circulent régulièrement sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook, comme le décryptait récemment franceinfo. Mais selon le parquet de Pau, il y a bien eu deux tentatives d'enlèvement la semaine dernière.

Deux cas signalés : à Idron et Jurançon

Deux collégiennes ont raconté avoir été approchées par un homme suspect. L'une, mardi 21 novembre, à un arrêt de bus d'Idron, et la deuxième, vendredi 24 novembre, devant le collège Ernest Gabard de Jurançon. À chaque fois, elles ont réussi à s'échapper. Un homme, un temps suspecté et arrêté par la police, a été remis en liberté.

Depuis ces événements, certains établissements ont écrit directement aux parents pour appeler à la prudence. Depuis une semaine, les parents d'élèves sont plus vigilants et ils sont plus nombreux à venir chercher directement leurs enfants.

"On est toujours en train de "zieuter" si il n'y a pas de camionnette blanche" raconte une mère d'élève.