Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Territoire de Belfort : hausse des infractions au code de la route en 2018

jeudi 11 avril 2019 à 15:42 Par Jonathan Landais, France Bleu Belfort-Montbéliard

Si le nombre d'accidents a baissé l'an dernier dans le Territoire de Belfort, le nombre de conduites sous l'emprise de stupéfiants a fortement augmenté, tout comme le non-respect des règles de priorité, selon les chiffres communiqués ce jeudi par la Préfecture.

Le nombre de conduites sous l'emprise de stupéfiants a fortement augmenté l'an dernier (photo d'illustration)
Le nombre de conduites sous l'emprise de stupéfiants a fortement augmenté l'an dernier (photo d'illustration) © Radio France - Jérémie FULLERINGER

Belfort, France

Les chiffres définitifs de la sécurité routière dans le Territoire de Belfort pour l'année 2018 ont été communiqués ce jeudi par la Préfecture du Territoire de Belfort. Bilan en demi-teinte : le nombre d'accidents est en baisse (-11% pour le nombre d'accidents corporels par rapport à 2017; 4 morts en 2018 contre 8 en 2017).

Griller un stop : +21%

En revanche, le nombre d'infractions liées au non respect du code de la route est en forte hausse : +21% pour le non respect des règles de priorité (pas d'arrêt au stop ou au feu rouge, franchissement des lignes continues); +21% également pour les cas de conduites sous l'emprise de la drogue.

Téléphoner au volant : + 11%

"Ces comportements relèvent vraiment de la décision individuelle, que chacun peut prendre ou ne pas prendre, donc j'invite vraiment chacun, à son niveau, à prendre les mesures qui s'imposent", a réagi Sophie Elizéon, la Préfète du Territoire de Belfort. Dans le département, le nombre de cas d'automobilistes utilisant le téléphone au volant a bondi de plus de 11% l'an dernier; +9% pour non port de la ceinture de sécurité.

La prise de drogue mieux détectée

Autre fait inquiétant : si le nombre d'automobilistes conduisant sous l'influence de l'alcool a baissé de 10% l'an dernier par rapport à 2017, le nombre d'automobilistes conduisant sous l'emprise de stupéfiants a bondi de plus de 21% l'an dernier (295 cas en 2018 contre 243 en 2017).

"Sur la prise de produits stupéfiants, il y a sûrement deux phénomènes (...) il y a sans doute une forme de relâchement, mais également un équipement des forces de sécurité intérieures qui est plus performant et qui permet de mieux contrôler ces éléments", indique la Préfète.

Radars dégradés = baisse des excès de vitesse

Le nombre d'infractions pour vitesse excessive a lui fortement baissé (-25.3% : 71.209 flashs en 2018 contre 89.255 en 2017). Mais cette baisse s'explique par la dégradation de tous les radars du département (une dizaine, hors radars pédagogiques) dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.

"Tous les radars dégradés seront remplacés". A quelle échéance ? "Aujourd'hui je n'ai pas de visibilité sur le nombre de radars qui seront remplacés en priorité dans le département, mais ils le seront un jour", a précisé la Préfète.