Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Territoire de Belfort : la lutte contre les rodéos urbains va s'accentuer dans les prochains mois

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La lutte contre les rodéos urbains de deux-roues va s'intensifier dans le Territoire de Belfort, annonce la préfecture ce vendredi. Des procédures judiciaires vont être établies, et des actions de prévention vont être menées en parallèle.

Les rodéos urbains, un délit passible d'un an de prison (photo d'illustration)
Les rodéos urbains, un délit passible d'un an de prison (photo d'illustration) © Maxppp - Jean-François Frey

Jean-Marie Girier, le nouveau Préfet du Territoire de Belfort veut agir "plus efficacement" contre le phénomène des rodéos urbains de deux-roues qui se sont multipliés ces derniers mois. Le Préfet réunissait ce jeudi les maires de Belfort, Offemont, Essert, Bavilliers et Fontaine, aux côtés du Procureur de la République Eric Plantier, des gendarmes, policiers nationaux et municipaux. Objectif : renforcer la lutte contre les rodéos.

80 interventions depuis janvier sur le Grand Belfort

"Depuis le début de l’année, 79 interventions de police ont été répertoriées sur des signalements de rodéos dans la seule agglomération belfortaine", indique la Préfecture. "De nombreux véhicules deux-roues sont régulièrement saisis pour infractions diverses : défaut de permis de conduire, d’assurance ou de contrôle technique".  

Réactivation de la cellule anti-rodéos

Le Préfet annonce "la réactivation de la cellule anti-rodéos de la police nationale pour agir plus efficacement avec les communes et établir des procédures judiciaires". Le travail de partenariat sera renforcé "avec le centre d’opération de contrôle et de supervision de la ville de Belfort".

Le phénomène des rodéos motorisés, à l’origine de comportements routiers dangereux qui suscitent nuisances, incivilités et incidents, est une préoccupation partagée par les services de l’État, les élus et les riverains (le Préfet du Territoire)

Il est rappelé que les riverains peuvent faire des signalements auprès du commissariat de Belfort via l’adresse mail suivante : policebelfort@interieur.gouv.fr. Des actions de prévention sont également prévues dans les prochains mois avec les communes.

Un délit passible d'un an de prison

Auparavant sanctionné pour des infractions au Code de la route, le rodéo urbain est devenu, avec la Loi n°2018-701 du 3 août 2018, un délit passible d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende. En cas de facteurs aggravants (consommation d’alcool ou usage de stupéfiants), les condamnations peuvent aller jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess