Faits divers – Justice

Terrorisme : fausse alerte à Nancy et vrai appel à la responsabilité

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine jeudi 8 septembre 2016 à 18:47

Des élèves au lycée Loritz de Nancy (Image d'illustration)
Des élèves au lycée Loritz de Nancy (Image d'illustration) © Maxppp - Maxppp

Les policiers de Nancy sont intervenus ce jeudi après-midi au lycée Loritz après un appel malveillant évoquant la présence d'hommes armés. Il s'agissait d'un canular. En plein état d'urgence, les policiers appellent à faire preuve de responsabilité. Le "plaisantin" risque des poursuites.

C'est une très mauvaise plaisanterie qui a eu lieu ce jeudi 8 septembre au lycée Loritz de Nancy. Vers 15h25, les policiers ont reçu un appel malveillant d'une personne se présentant comme un CPE (conseiller principal d'éducation) de l'établissement. Un homme qui disait s'être enfermé dans une salle après avoir aperçu trois hommes cagoulés et armés dans l'enceinte du lycée. Rapidement, une équipe de 25 policiers s'est rendue sur place pour procéder à une vérification. Des forces de l'ordre lourdement équipées et armées. Les élèves ont été évacués. Les réseaux sociaux se sont emballés faisant état de la présence de forces de l'ordre.

"C'est un délit"

Après vérification, il s'agissait bien d'un canular de très mauvais goût. Le doute a été dissipé en une demi-heure. Une enquête a été ouverte pour dénonciation de faits imaginaires. "C'est un délit" prévient Nicolas Jolibois, directeur départemental de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle.  Nicolas Jolibois qui lance un appel à la responsabilité :

C'est pas le moment, par rapport à la menace qui pèse sur le pays, par rapport à l'ambiance anxiogène qui peut régner un peu partout. On a eu la rentrée scolaire, placée sous haute surveillance. Ce genre de canular est non seulement de mauvais goût mais ne sert pas du tout nos concitoyens, ne sert pas les services de police qui ont beaucoup d'affaires en ce moment."

Les sanctions peuvent être lourdes : six mois de prison et 7.500 euros d'amende.