Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Terrorisme : un couple de Montpellier en garde à vue, découverte d'un faux ventre susceptible de contenir des explosifs

mercredi 23 décembre 2015 à 11:56 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Une femme de 23 ans et un homme de 35 ans, originaires de Montpellier, ont été placés en garde à vue lundi soir à Paris dans le cadre d'une enquête antiterroriste. Les enquêteurs ont notamment découvert un faux ventre de femme enceinte qui pourrait servir à cacher des explosifs.

Les suspects ont été interpellés lundi.
Les suspects ont été interpellés lundi. © Maxppp

Un couple de Montpellier a été placé en garde à vue lundi soir à Paris. Cette femme de 23 ans, de nationalité française et convertie à l'islam, et son compagnon, un Franco-Tchadien de 35 ans sont entendus dans le cadre d'une enquête antiterroriste menée depuis la capitale. 

Selon Midi Libre et l'AFP, ils avaient d'abord été arrêtés pour apologie du terrorisme suite à l'ouverture d'une enquête locale. Mais le parquet antiterroriste parisien avait également ouvert une procédure, le 17 décembre, ce qui explique qu'ils aient été transférés à Paris.

Un faux ventre pour des vols à l'étalage ?

Les enquêteurs ont notamment découvert un faux ventre de femme enceinte qui pourrait servir à dissimuler des explosifs. Un équipement acheté sur internet, vidé et recouvert d'une couche d'aluminium dont la finalité pourrait être d'échapper à des portiques de sécurité, explique Midi Libre. L'intéressée a affirmé aux enquêteurs qu'elle comptait s'en servir pour commettre des vols à l'étalage, affirme le journal, mais ces derniers sont sceptiques car elle a bénéficié récemment d'un gros héritage qui la met à l'abri du besoin.

Radicalisation récente

En interrogeant son entourage, ils ont aussi découvert qu'elle s'était radicalisée, ne sortant que "voilée de pied en cap" de son appartement. "Elle passait des heures à visionner les vidéos d'atrocités commises par Daech, et à télécharger tous les numéros d'Inspire, la revue de propagande d'Al-Qaida", écrit Midi Libre. Son activité sur internet semble aussi faire état de nombreuses recherches sur les femmes kamikazes et les dispositifs explosifs.

Le parquet de Paris n'a fait aucun commentaire sur l'affaire. La garde à vue, dans des affaires de terrorisme, peut durer jusqu'à 96h.