Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Terrorisme : une première assignation à résidence dans la Drôme

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Sur proposition du préfet de la Drôme, le ministre de l'Intérieur a pris un arrêté d'assignation à résidence pour un habitant de Saint-Sorlin-en-Valloire dans le Nord Drôme. L'homme qui faisait l'objet d'une fiche S a reçu la visite des gendarmes samedi soir.

Image d'illustration
Image d'illustration © Radio France

Le préfet de la Drôme l'avait dit après les attentats. Dans le cadre de l'état d'urgence, il a fait "plusieurs propositions" d'assignation à résidence pour des personnes fichées S et soupçonnées d'appartenir à la mouvance islamiste radicale dans la Drôme. Une première demande a été validée par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Seul le ministre peut décider en effet d'une telle mesure. L'arrêté a été notifié samedi soir à l'habitant de Saint-Sorlin-en Valloire à son domicile.

Interdiction de quitter la commune

Concrètement, cela signifie que l'homme va désormais vivre dans un périmètre connu des forces de l'ordre. Il ne peut plus sortir de son domicile durant la nuit. En journée, ses déplacements sont limités à sa commune sauf pour se rendre à la brigade de gendarmerie de Morras-en-Valloire où il doit aller pointer quotidiennement.  Les gendarmes ont également perquisitionné son domicile samedi soir. Aucune arme n'a été saisie. En revanche, des vérifications sont en cours sur l'ordinateur de cet individu.

Les communes rurales concernées

Une assignation à résidence dans une petite commune comme Saint-Sorlin-en-Valloire a de quoi surprendre. La commune rurale compte 2200 habitants et est plutôt tranquille. Selon les autorités, le village n'est pas un "foyer d'activistes" mais les personnes particulièrement surveillées n'habitent pas toutes en ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess