Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Tétraplégique à Marseille pour un "regard de travers"

-
Par , France Bleu Provence

Procès d'une violence devenue banale dans certains quartiers de Marseille : un homme de 21 ans comparait devant les assises des bouches-du-Rhône pour un coup de couteau qui a failli coûter la vie à un autre jeune dans la cité Frais Vallon en 2015. Au départ, un simple regard de travers.

C'est au sein de la cité Frais Vallon que le drame s'était déroulé
C'est au sein de la cité Frais Vallon que le drame s'était déroulé © Maxppp - VALLAURI Nicolas

Marseille, France

Ce 28 avril 2015 rien ne laissait présager que tout allait déraper au sein de la cité Frais Vallon, dans le 13ème arrondissement de Marseille. Vers 21H30, Ramdam sort de son immeuble et croise Romaric qui est au téléphone, les deux hommes se connaissent et n'ont pas de contentieux. Leur regard se croise et tout bascule : "qu'est ce que tu as à me regarder comme ça ? c'est toi qui me regarde t'as un problème ?"

Un regard soutenu dans certains quartiers, c'est une provocation

(Docteur Glezer, psychiatre)

La suite est aberrante : Romaric part chercher un couteau de cuisine et au cour d'une nouvelle altercation plante l'arme dans le dos de sa victime, il brise le manche sous la violence du coup. Ramdam est retrouvée dans une marre de sang, dans un état critique, la lame du couteau encore fichée dans le corps de son adversaire. 

Pour ce geste l'accusé âgé de seulement 21 ans risque 30 ans de prison pour tentative de meurtre. La victime, elle, est aujourd'hui handicapée à 90%, dans un état végétatif, tétraplégique, sans réel espoir de voir son état s'améliorer. 

Il n'y a plus de retenue chez les auteurs (Linda Sennaoui, avocate)

Pour le docteur Daniel Glézer, expert psychiatre auprès de la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, ce type de violence "est très fréquent dans certains quartiers de Marseille. Un regard soutenu apparaît comme une provocation, celui qui se fait respecter c'est celui qui bombe le plus le torse et qui frappe le premier".

Pour l'avocate de la victime, Linda Sennaoui, "il n'y a plus de retenue chez les auteurs. Ils ont conscience qu'un couteau ça peut blesser ou tuer, mais peu importe, on y va, coûte que coûte, peu importent les conséquences et les vies brisées".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu