Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

TGI de Montluçon : après le mariage, le couple "Gilets Jaunes" se retrouve devant la justice

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Ils s'étaient mariés le 16 février dernier devant la mairie de la ville. Trois mois plus tard, l'épouse "gilet jaune" accuse son mari de violences. L'individu de 45 ans est jugé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Montluçon.

Le palais de justice de Montluçon
Le palais de justice de Montluçon © Radio France - Olivier Vidal

Montluçon, France

L'histoire était belle. Trop peut-être. Deux "gilets jaunes" qui se rencontrent sur un péage, celui de Bizeneuille (Allier) pendant une manifestation en décembre dernier. Tout va ensuite très vite entre Christel et Ennrick. Trois mois plus tard, le 16 février, ils se marient à la mairie de Montluçon. L'union est très médiatisée, les alliances sont échangées sur l'aire de repos de Bizeneuille.

Il lui crache au visage 

Seulement voilà, quelques jours après leur union, Christel se rend au commissariat de la ville. Ni plus ni moins pour porter plainte contre son mari. Elle évoque des intimidations et des humiliations que lui fait subir son "gilet jaune". Selon elle, Ennrick l'aurait violentée et lui avait même craché au visage.
 

L'homme de 45 ans est déjà connu de la justice. Condamné à deux mois de prison ferme pour port d'armes en septembre dernier, il est aussi poursuivi pour violences, rébellion et outrages après une manifestation "Gilets Jaunes" sur un péage dans le Puy-de-Dôme.