Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Thaon-les Vosges théâtre d'un exercice "attentat-tuerie de masse'

mercredi 6 juin 2018 à 22:34 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

A Thaon-les-Vosges, un exercice "attentat-tuerie de masse" était organisé hier après-midi; 170 pompiers et une centaine de militaires étaient mobilisés. Le scénario: 2 terroristes mitraillent un bus scolaire, avant de se retrancher dans un gymnase avec des otages.

Un homme du peloton de sécurité et d'intervention de la gendarmerie, devant le lycée Elsa Triolet de Thaon-les-Vosges
Un homme du peloton de sécurité et d'intervention de la gendarmerie, devant le lycée Elsa Triolet de Thaon-les-Vosges © Radio France - Hervé Toutain

Thaon-les-Vosges, France

Dans le bus, garé devant le lycée Elsa Triolet de Thaon-les Vosges, c'est la panique. Les bléssés appellent à l'aide. Primo intervenant, les hommes du peloton de sécurité et d'intervention de la gendarmerie, le PSIG. Les hommes casqués et armés sécurisent le périmètre. "il faut pouvoir  s'adapter en temps réel, en fonction d'une situation qui évolue rapidement" commente le Colonel Dominique Schoenher qui dirige le groupement de gendarmerie des Vosges.

Les bléssés à l'intérieur du bus attaqué - Radio France
Les bléssés à l'intérieur du bus attaqué © Radio France - Herve Toutain

En second rideau, ce sont les pompiers qui interviennent pour porter secours aux victimes.  "Une opération toujours délicate et risquée" estime le commandant Jean-Manuel Michel qui redoute un retour offensif des assaillants. 

Plus tard, autour du gymnase ou se sont retranchés les 2 terroristes, la tension est palpable. l'assaut est donné, pour libérer les otages. La fusillade fait rage et les blessés affluent.

Les blessés dans la fusillade du gymnase affluent et sont pris en charge par les pompiers - Radio France
Les blessés dans la fusillade du gymnase affluent et sont pris en charge par les pompiers © Radio France - Hervé Toutain

A la fin de l'exercice, on dénombrera 8 morts et une trentaine de blessés.