Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Théo : 200 personnes au rassemblement à Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou
Poitiers, France

Un rassemblement contre les violences policières, était organisé à Poitiers, en soutien à Théo, ce samedi 18 février. 200 personnes étaient présentes place Notre-Dame, avant une marche dans les rues de la ville.

Les manifestants ont ensuite défilé dans les rues de Poitiers en soutien à Théo
Les manifestants ont ensuite défilé dans les rues de Poitiers en soutien à Théo © Radio France - Mélanie Barbotin

"Justice pour Théo", "Tous concernés". Des pancartes, pour dénoncer les violences policières. Un peu plus de 200 personnes étaient rassemblées, ce samedi, place Notre-Dame à Poitiers. Une première dans la Vienne après l'affaire du jeune Théo, violemment interpellé à Aulnay-sous-Bois, deux semaines plus tôt.

Je suis blanche et j'habite en centre-ville, mais je viens en soutien

Parmi les manifestants, beaucoup sont écœurés par cette histoire. "Ça ne peut pas être un accident. C'est grave ce qu'il s'est passé", témoigne l'un des manifestants. "Je suis blanche et j'habite en centre-ville de Poitiers, je ne suis pas directement concernée, mais je viens quand même en soutien", résume Odile. L'urgence maintenant pour la ligue des droits de l'homme de la Vienne, c'est que "la justice passe et vite !", réclame son vice-président.

Les manifestants ont rappelé les noms des autres victimes de violences policières.  - Radio France
Les manifestants ont rappelé les noms des autres victimes de violences policières. © Radio France - Mélanie Barbotin

La police ne joue plus son rôle de protection

Théo n'est qu'un exemple des violences policières.  - Radio France
Théo n'est qu'un exemple des violences policières. © Radio France - Mélanie Barbotin

On se fait parfois contrôler 3 ou 4 fois la même journée

Le problème c'est le racisme pour ce poitevin.  - Radio France
Le problème c'est le racisme pour ce poitevin. © Radio France - Mélanie Barbotin

Habillé de son gilet de syndicaliste CGT, Maurice, n'est pas venu que pour Théo, pour lui les violences policières ont aussi eu lieu lors des manifestations contre la loi travail. "La police ne joue plus son rôle de protection".

Les tensions entre citoyens et policiers sont palpables et pas seulement en Seine-Saint-Denis, raconte Boris, 20 ans, des piercings sur la lèvre et l'arcade sourcilière. "On se fait parfois contrôler notre identité 3 ou 4 fois dans la même journée par les mêmes policiers" et une de ses amies renchérit "sous prétexte qu'on a le look de dealer de drogue".

Preuve que les relations se dégradent avec les forces de l'ordre, les manifestants se sont rendus en marge du rassemblement devant l'hôtel de police aux cris de "Personne n'aime la police".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu