Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Thierry Delay, le "monstre d'Outreau", retourne en prison pour agressions sexuelles

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Il était le principal accusé de l'affaire d'Outreau. Déjà condamné à vingt ans de réclusion pour avoir violé ses enfants, Thierry Delay est condamné cette fois à deux ans de prison ferme pour agressions sexuelles sur une résidente du centre où il vivait, à Rieux-Volvestre au sud de Toulouse.

Le tribunal de Toulouse.
Le tribunal de Toulouse. © Radio France - Bénédicte Dupont

Son lourd passé judiciaire n'a pas joué en sa faveur. Thierry Delay comparaissait ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour violences et agressions sexuelles. Il avait déjà été condamné à vingt ans de réclusion en 2004 dans l'affaire d'Outreau pour avoir violé durant des années ses quatre fils. Originaire du Pas-de-Calais, Thierry Delay bénéficiera finalement d'un aménagement de peine et sortira de prison en 2016. Atteint de sclérose en plaques, il vivait depuis dans un centre spécialisé pour ce type de maladie à Rieux-Volvestre, au sud de Toulouse, toujours sous suivi judiciaire. 

Harcèlement régulier

Durant son séjour dans le centre, Thierry Delay fait la connaissance d'une autre malade, elle-aussi lourdement handicapée. Il tombe de son propre aveu "fou amoureux d'elle" et devient insistant auprès d'elle. Il lui demande plusieurs faveurs sexuelles et parle d'une relation amoureuse consentie. Mais de son côté, la victime décrit une relation "oppressante" et affirme avoir peur de lui. Elle a ainsi multiplié les plaintes pour agressions sexuelles et attouchements pendant près de deux ans et demi, de janvier 2017 à juin 2019.

Une emprise psychologique

Selon les faits rapportés par la curatrice de la victime à l'audience du procès, Thierry Delay avait une certaine emprise psychologique sur elle et s'en servait par exemple pour monnayer des cigarettes contre quelques faveurs sexuelles. La victime disait avoir "très peur de lui" et refuser presque systématiquement ses avances, même s'il se montrait parfois extrêmement insistant. 

Thierry Delay l'avouera lui-même durant l'audience de son procès, il a "une énorme libido" et un appétit sexuel très prononcé. Il affirmait pourtant bénéficier d'un traitement médical depuis des mois pour lutter contre ces pulsions. De leur côté, appuyés par un rapport d'expertise psychiatrique, les juges du tribunal correctionnel de Toulouse décrivent un "comportement inquiétant" qui peut pousser Thierry Delay à passer à l'acte à n'importe quel moment. 

2 ans de prison ferme

Le tribunal correctionnel de Toulouse l'a finalement condamné à deux ans de prison ferme, avec obligation d'un suivi socio-médical. Il lui est également interdit de rencontrer ou contacter de n'importe quelle manière la victime. Thierry Delay n'a pas fait appel de la décision de justice. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess