Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Thiers : le chauffard interpellé toujours en garde à vue après avoir renversé deux gendarmes

samedi 18 novembre 2017 à 20:12 Par Sarah Gilmant, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Le conducteur qui a percuté deux gendarmes à Thiers lors d'un contrôle routier vendredi en fin d'après-midi passera une nuit de plus en garde à vue. Celui qui avait pris la fuite avant d'être rapidement interpellé nie les faits mais l'enquête avance.

Illustration
Illustration © Maxppp - Clementz Michel

Thiers, Puy-de-Dôme, France

Le chauffard a nié les faits lors de sa première audition avec les gendarmes sa garde à vue hier. Il aura une nuit de plus pour parler aux enquêteurs. Sa garde a vue a été prolongée de vingt-quatre heures jusqu'à demain soir.

Habitant de Thiers, le conducteur était ivre lorsque les gendarmes l'ont arrêté. Un élément déterminant puisque les témoins de la scène ont affirmé aux enquêteurs avoir vu la voiture zigzaguer peu avant le drame. L'homme de 34 ans est déjà connu des services de police pour des faits similaires de conduite en état d'ivresse.

L'intention du chauffard au cœur de l'enquête

Les gendarmes de la brigade des recherches de Thiers en charge de l'enquête tentent de préciser les circonstances de cet accident et notamment de déterminer un point essentiel pour l'enquête : l'intention du chauffard c'est-à-dire s'il a sciemment percuté les deux gendarmes. Si tel était le cas, le parquet de Clermont-Ferrand a prévenu. L'automobiliste pourrait être poursuivi pour "tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique". Une accusation de meurtre aggravé dont la peine maximale est la perpétuité.

Les deux gendarmes blessés, une femme de 20 ans et un homme de 45 ans sont toujours soignés à l’hôpital de Thiers. Leur pronostic vital n'est pas engagé.