Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Thonon-les-Bains : jusqu'à 13 ans de prison ferme requis pour les agresseurs présumés du Petit Palace

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Le parquet requiert des peines entre cinq ans avec suris et treize ans de prison ferme à l'encontre des prévenus qui comparaissent depuis hier mardi à Thonon-les-Bains pour la violente agression de cinq femmes à la sortie d'une discothèque à Genève.

Les cinq suspects sont jugés depuis hier mardi à Thonon-les-Bains
Les cinq suspects sont jugés depuis hier mardi à Thonon-les-Bains © Maxppp - Maxppp

Ce sont des peines de prison ferme qui sont requises à l'encontre de plusieurs des prévenus au procès de l'agression du Petit Palace, du nom d'une boîte de nuit à Genève en Suisse. 

Ce mercredi, le parquet de Thonon-les-Bains a requis cinq et sept ans de prison (dont deux avec sursis) pour les deux hommes qui comparaissent libres. En cas de condamnation décidée dans les prochaines heures, le parquet demande toutefois le mandat de dépôt, c'est à dire que ces hommes soient conduits directement en prison. 

Pour les trois hommes qui comparaissent détenus, le parquet requiert sept, neuf et treize ans de prison ferme. Certaines peines demandées sont lourdes car ces prévenus sont déjà sous le coup de peines avec sursis pour des affaires antérieures.

Au court d'un réquisitoire d'une trentaine de minutes, le procureur Etienne Moreau a reconnu que pouvait "se poser la question de savoir si l'on saura exactement ce qu'il s'est passé".   "C'est un dossier de témoignages", a-t-il admis. Le jugement pourrait être rendu dans les prochaines heures.

Le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains en Haute-Savoie juge depuis hier mardi ces cinq hommes âgés de 22 à 26 ans, originaires de Thonon et d’Evian, pour la violente agression contre cinq femmes à la sortie d'une discothèque de Genève en août 2018. L’une d'entre-elles est désormais invalide à 40%.  "On parle de scène de guerre, de violence inouïe..." a déclaré le procureur à l'audience. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess