Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Metz : un soldat de 20 ans tué par un tir accidentel en pleine tête, l'auteur du coup de feu en garde à vue

- Mis à jour le
Par

Un militaire âgé d'une vingtaine d'années qui gardait le Palais du gouverneur à Metz a été touché en pleine tête mercredi après-midi. Il a finalement succombé à sa blessure. Une erreur de manipulation serait à l'origine du tir. Une information judiciaire devrait être ouverte ce vendredi.

Le jeune militaire, tué par un tir accidentel, à Metz. Le jeune militaire, tué par un tir accidentel, à Metz.
Le jeune militaire, tué par un tir accidentel, à Metz. - Armée de terre

L'atmosphère habituellement feutrée du Palais du gouverneur militaire de Metz a été soudainement brisée par le retentissement d'un coup de feu mercredi en fin d'après-midi. Une balle reçue en pleine tête par un militaire âgé de 20 ans, qui était affecté à la garde du Palais. La victime, originaire de Vierzon dans le Cher , a été transportée au CHU de Nancy en état de mort cérébrale**. Il est finalement décédé peu de temps après.**

Publicité
Logo France Bleu

Le gouverneur militaire de Metz a rendu hommage à Alexis Battu ce jeudi matin sur les réseaux sociaux. Le porte-parole de l'Armée de terre, Colonel Benoît Brulon parle lui "d'un garçon qui avait démontré de très belles qualités au sein du 40e Régiment d'artillerie de Suippes (Marne), d'un idéal, d'un engagement, d'une volonté et de riches qualités humaines. Tout cela rend sa disparition encore plus dure."

Piste accidentelle

L'accident a donc eu lieu hier, mercredi vers 18h30, à l'intérieur d'une guérite, un poste de garde  installé devant le palais du gouverneur militaire de Metz.

Les deux soldats s'apprêtaient à partir en patrouille, quand l'un d'entre eux, suite à une mauvaise manipulation de son arme, a ouvert accidentellement le feu, touchant à la tête l'artilleur première classe, Alexis Battu.

L'auteur du tir accidentel qui appartient, lui-aussi, au 40e régiment d'artillerie de Suippes, dans la Marne,  a été placé en garde à vue. 

Son arme, un Famas, a été saisi et va faire l'objet d'une expertise minutieuse, pour voir notamment si ce fusil-mitrailleur était éventuellement défectueux.

Selon le parquet de Metz**, Une information judiciaire pour homicide involontaire** et violations de consignes militaires devrait être ouverte ce vendredi 26 juin. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu