Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tireur de la place Francheville : un suspect de 24 ans arrêté, la victime sortie de l'hôpital

samedi 2 août 2014 à 18:14 Par Martin Cotta, France Bleu Périgord

Un jeune homme de 24 ans a été arrêté quelques heures après l'agression à coup de pistolet à grenaille place Francheville à Périgueux vendredi. La victime elle, est sortie de l'hôpital avec plusieurs plaies à la tête. La piste d'un différend amoureux continue d'être étudiée.

C'est ici qu'un trentenaire s'est fait agresser à coup de pistolet à grenaille vendredi
C'est ici qu'un trentenaire s'est fait agresser à coup de pistolet à grenaille vendredi © Radio France - Martin Cotta

Le suspect est un homme de 24 ans qui n'est pas du département. Il a été entendu par la police en fin de journée ce samedi. Le jeune homme a été arrêté dans Périgueux, a priori par une patrouille, vendredi en début de soirée, quelques heures seulement après l'attaque derrière Monoprix. Interpellé, l'homme décrit comme marginal et n'ayant pas de domicile fixe, a été immédiatement hospitalisé à Périgueux car il était ivre et très énervé.

Pour l'instant impossible de savoir si c'est bien lui qui a commis l'agression et s'il a expliqué son geste. En tout cas la piste du différend amoureux continue d'être étudiée car le jeune homme serait l'ex-petit ami de la copine de la victime. Cette dernière d'ailleurs est sortie de l'hôpital, ses blessures sont moins graves que prévues. L'homme souffre de plaie à la tête mais aucun projectile n'a atteint son cerveau. L'agresseur présumé lui est suspecté de tentative d'assassinat et devrait rester encore aux mains des enquêteurs ce dimanche.