Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Coups de feu à Nantes : à quand un retour au calme quartier Malakoff ?

mercredi 26 juillet 2017 à 18:07 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Des tirs de kalachinkov vendredi, des tirs à l'arme de poing lundi soir. Pas de blessés. Mais de multiples questions. D'où viennent les armes ? Pourquoi ces tirs ? Cela fait deux ans que des épisodes violents se succèdent dans les rues de ce quartier situé à l'Est de la ville.

Vue d'ensemble du quartier Malakoff.
Vue d'ensemble du quartier Malakoff. © Maxppp -

Nantes, France

Dans les rues de Malakoff les habitants sont à la fois blasés et inquiets.

C'est malheureux à dire mais la violence ici devient une habitude. C'est à n'importe quelle heure. Une balle pourrait ricocher et toucher n'importe qui.

Certains habitants réfléchissent à quitter le quartier :

Nous on veut déménager d'ici car notre petit garçon de 11 ans à peur.

Les plus observateurs ce sont les anciens de Malakoff comme Raymonde :

Ça fait 46 ans que je suis là, j'ai jamais connu un tel désordre comme en ce moment. C'est des kalachnikovs, c'est encore plus grave que le reste. Du coup on évite de sortir le soir. Depuis un certain temps c'est catastrophique.

La mairie partage l'inquiétude des habitants de Malakoff, elle attend beaucoup du système de vidéo-protection qu'elle projette d'installer. Lionel Edmond, directeur de la tranquillité publique :

Des tirs au milieu de quartiers habités on trouve ça scandaleux, et c'est d'une tristesse absolue pour les habitants. La ville met à disposition une écoute psychologique à la maison de quartier, et le projet de vidéo-protection couvrira une partie de Malakoff pour aider l'état à renforcer encore son action de sécurité.

Interview de Lionel Edmond, directeur de la tranquillité publique à la ville de Nantes

Paroles d'habitants de Malakoff