Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans

Tirs de mortiers dans l'agglomération grenobloise : Échirolles demande des renforts de policiers nationaux

-
Par , France Bleu Isère

Cela fait des semaines que ça dure. Presque tous les soirs, les forces de l'ordre sont prises pour cibles par des tirs de mortiers d'artifice dans l'agglomération grenobloise. Le maire d'Echirolles Renzo Sulli a rencontré le préfet de l'Isère ce samedi pour lui demander des renforts de policiers.

Tirs de mortier d'artifice (illustration).
Tirs de mortier d'artifice (illustration). © Maxppp - Jean-Pierre Nguyen Van Hai-Barbi

"La montée en puissance de ces actes nuisibles aux bien-être des habitant-es démontre du sentiment d’impunité qui anime ces perturbateurs mais également de leur fébrilité face à la présence quotidienne des forces de l’ordre sur les territoires concernés, dérangeante pour les activités illicites auxquelles ils se livrent" écrit Amandine Demore, première adjointe en charge de la sécurité et de la prévention à Échirolles ce samedi dans un communiqué, au sujet des tirs de mortiers récurrents dans l'agglomération grenobloise.

Ce jeudi soir, les locaux de la police municipale ont été pris pour cibles par de tels tirs. Renzo Sulli, le maire communiste de la commune, a rencontré ce samedi le préfet de l'Isère pour évoquer le sujet. Il a officiellement demandé à Lionel Beffre des renforts de policiers nationaux "pour faire respecter plus efficacement le confinement (...) mais aussi poursuivre la poignée de délinquants qui s'arrogent le droit de perturber la tranquillité des rues d’Échirolles".

Amandine Demore salue également la décision du préfet, en date du 23 octobre, d’interdire la vente, la détention et l’usage sur la voie publique des fumigènes, pétards et autres feux d’artifice, simple ou sous forme de mortiers. Et d’ajouter : "Il s’agit maintenant de nous donner les moyens de faire respecter cet arrêté préfectoral".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess