Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tirs devant la prison de Varces : "Nous ne nous laisserons pas intimider" dit le procureur de Grenoble

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Eric Vaillant, le Procureur de la République de Grenoble s'est rendu à la maison d'arrêt de Varces cette nuit de lundi à mardi, après les tirs en rafale sur des véhicules de la direction de l'établissement pénitentiaire. "Si les voyous croient nous intimider, ils se trompent", déclare-t-il

La gendarmerie enquête après les tirs au fusil d'assaut sur des véhicules de la direction de la prison de Varces
La gendarmerie enquête après les tirs au fusil d'assaut sur des véhicules de la direction de la prison de Varces © Maxppp - Stéphane Blézy

"Ce genre de fusillade est particulièrement rare et particulièrement préoccupant", déclare Eric Vaillant, le Procureur de la République de Grenoble qui s'est rendu à la maison d'arrêt de Varces dans la nuit de lundi à mardi après les tirs au fusil d'assaut qui ont visé des véhicules. Vers 3 heures du matin, un break Peugeot de couleur blanche a fait irruption devant la prison avec deux individus cagoulés à bord. L'un d'eux est descendu et a tiré une rafale avec une arme de type Kalachnikov sur les voitures de direction stationnées sur un parking. 

Eric Vaillant, procureur de Grenoble : ce genre de menace renforce notre détermination à faire notre métier

Des faits  punis de quinze ans de réclusion criminelle

"Si les voyous qui ont commis cette fusillade ont voulu nous intimider, intimider l'administration pénitentiaire  intimider la Justice, ils se trompent", continue le Procureur très déterminé. "Ce type de menace renforcent notre détermination à faire notre métier. Nous ferons tout pour retrouver les auteurs de cette fusillade et l'enquête va porter sur des faits de dégradations volontaires par moyens dangereux en bande organisée. Eric Vaillant précise que c'est un crime puni de 15 ans de réclusion criminelle

Eric Vaillant, Procureur de la République de Grenoble
Eric Vaillant, Procureur de la République de Grenoble © Radio France - Véronique Pueyo

C'est la troisième attaque armée en dix ans à Varces, rappelle l'UFAP

"C'est très inquiétant forcément, parce que c'est une sorte de sommation, et la question se pose, et demain ? Et après-demain ? Est-ce que d'autres intentions sont là ?" s'interroge Alain Chevallier, responsable régional du syndicat de surveillants UFAP pénitentiaire en Rhône-Alpes.

Alain Chevallier, délégué régional de l'UFAP pénitentiaire liste les attaques armées à la prison de Varces depuis une dizaine d'années

Alain Chevallier s'inquiète d'autant plus qu'il y a eu plusieurs attaques armées depuis 10 ans à la prison de Grenoble-Varces. "Il faut se rappeler qu'en 2008 nous avions eu l'affaire du sniper qui avait abattu un détenu dans une cour de promenade. Et en 2013, un surveillant victime à la sortie de son travail de tirs d'individus arrivés casqué sur une moto. Et puis là,  on est confronté à des armes lourdes qui visent les véhicules des personnels de direction. On aimerait bien que toute la lumière soit faite sur les auteurs de ces faits". 

Le syndicat UFAP des surveillants s'inquiète de cette sorte de "sommation"
Le syndicat UFAP des surveillants s'inquiète de cette sorte de "sommation" © Radio France - Nina Valette
Choix de la station

À venir dansDanssecondess