Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tirs devant une mosquée à Bayonne : "le débat autour de l'islam est chargé d'émotion" réagit Tareq Oubrou

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque

Deux hommes ont été grièvement blessés à l'entrée de la mosquée de Bayonne ce lundi par un homme qui tentait d’en incendier la porte. Le tireur présumé a été interpellé. L'imam de Bordeaux Tareq Oubrou condamne cet acte et parle de débat autour de l'islam "chargé d'émotion".

Tareq Oubrou dans le studio de France Bleu Gironde
Tareq Oubrou dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

Bordeaux, France

Les réactions de responsables musulmans s’enchaînent après les tirs lundi devant la mosquée de Bayonne qui ont grièvement blessé deux personnes. En pleine polémique sur le port du voile, et alors qu'Emmanuel Macron a échangé lundi avec les représentants du Conseil français du culte musulman (CFCM), l'imam de Bordeaux Tareq Oubrou se dit choqué et appelle à l'apaisement

"Le débat autour de l'islam depuis des décennies est chargé d'émotion et parfois d'irrationnel, réagit Tareq Oubrou, l'imam de Bordeaux. Ce qui crée une forme de tension dans la société, tout le monde à peur, y compris les musulmans, la preuve c'est qu'ils subissent une forme de violence eux également."

Appel au débat apaisé

"Le terrorisme, le foulard islamique, l'islamisme, le communautarisme, toute cette sémantique sème la confusion. Le débat politique également favorise ce genre de dérapage, mais aussi la parole libérée d'un certain nombre d'intellectuels français qui diffusent une forme de haine, donc il ne faudrait pas s'étonner qu'il y ait des passages à l'acte à l'égard de la communauté musulmane." 

Tareq Oubrou qui appelle à un débat apaisé : "Je pense que le débat va un jour ou l'autre trouver une forme de sérénité pour traiter cette problématique de l'islam en France. Le législateur doit penser la loi pour réconcilier les Français et non les diviser. Il faut surmonter l'irrationnel , l'émotionnel et la peur pour pouvoir engager un débat démocratique sur l'avenir de la laïcité, de notre culture française et des valeurs de la République."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu