Faits divers – Justice

Tirs à la kalachnikov à Marseille : deux hommes écroués

Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence vendredi 20 février 2015 à 7:38

Intervention du GIPN à la cité de la Castellane à Marseille après des tirs de kalachnikov visant des policiers le 9 février 2015
Intervention du GIPN à la cité de la Castellane à Marseille après des tirs de kalachnikov visant des policiers le 9 février 2015 © MaxPPP

Deux hommes suspectés d'avoir tiré à la kalachnikov le 9 février dans le quartier de la Castellane ont été déférés devant le parquet de Marseille jeudi et écroués. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs en vue de commettre des tentatives d'homicide volontaire.

Une semaine après les tirs de kalashnikov à la cité de la Castellane dans le 16e arrondissement de Marseille, deux hommes d'environ 25 ans ont été écroués jeudi .

Interpellés en début de semaine en Seine-Saint-Denis, ils sont accusés d'infraction à la législation sur les stupéfiants et sur les armes, mais aussi pour association de malfaiteurs en vue de commettre une tentative d'homicide volontaire .

Scène de guerre à la Castellane

Le 9 février dernier, quelques heures avant la visite du Premier ministre Manuel Valls venu présenter des résultats "encourageants" dans la lutte contre la délinquance, deux bandes rivales s'étaient affrontées brièvement en tirant en l'air avec des kalachnikov . Ce qui avait effrayé les habitants et poussé une mère de famille à prévenir la police.

L'ADN a parlé

Les deux hommes interpellés et écroués sont soupçonnés d'avoir tiré en direction des policiers à leur arrivée . Ils se sont ensuite réfugié dans un appartement où ils ont laissé leurs tenues et leurs armes. C'est sur ces vêtements et ces armes que la police a recueilli de l'ADN qui a permis d'identifier les deux individus et de les localiser.

Dans l'appartement, 20 kilos de cannabis et 7 kalachnikovs ont été saisis. A proximité, les policiers ont égaloement découvert "une BMW faussement immatriculée" dans laquelle se trouvaient "deux fusils à pompe , 400 cartouches de gros calibre et un gilet pare-balles "

Les représentants de l'Etat et des élus sur place vendredi après-midi

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône Jean-Paul Bonnetain, accompagné du préfet de région Michel Cadot et d'élus, se rendent à la cité de la Castellane vendredi après-midi pour évoquer la rénovation du quartier .