Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tombes vandalisées à Cognac : un jeune arrêté

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Un jeune âgé d'environ 19 ans a été interpellé ce vendredi suite aux actes de vandalisme au cimetière de Cognac (Charente). Il a été placé en garde-à-vue et sera présenté au parquet ce samedi en début d'après-midi.

Cimetière du Breuil à Cognac
Cimetière du Breuil à Cognac - Capture d'écran Google Maps

Cognac, France

Un jeune âgé de 18 ans a été arrêté ce vendredi suite aux actes de vandalisme commis au cimetière du Breuil à Cognac (Charente). Une centaine de tombes ont été dégradées en début de semaine : des objets funéraires jetés à terre, des crucifix à l'envers et une Vierge-Marie détruite.

Le suspect est en garde-à-vue. Il sera présenté au parquet d'Angoulême en début d'après-midi ce samedi.  Une enquête pour "dégradation volontaire de bien privés" a été ouverte. 

Le jeune reconnaît être l'auteur des dégradations et se décrit comme "adorateur de Satan" 

Le Cognaçais de presque 19 ans reconnaît avoir vandalisé ces tombes. Il aurait a priori agit seul, deux nuits de suite : celles du lundi au mardi et du mardi au mercredi. Il a déclaré être sataniste et haïr les religions, notamment la religion catholique. Il a également expliqué avoir suivi les ordres d'une petite voix dans sa tête.

Une expertise psychiatrique ordonnée 

Il est placé sous contrôle judiciaire avec obligation de soins et interdiction de sortir de son domicile sans ses parents, en particulier la nuit. L'homme sans emploi vit chez eux. 

Il subira également une expertise psychiatrique pour déterminer s'il peut ou non être considéré comme responsable ses actes. 

Il est convoqué tribunal d'Angoulême le 4 février prochain.

Plusieurs réactions 

Ces dégradations, qui plus est, à quelques jours de la Toussaint ont fait réagir ces derniers jours.  _"Lorsque les morts ne sont plus respectés, c’est l’humanité entière qui est atteinte dans sa dignité"_, écrit Monseigneur Gosselin, l'évêque d'Angoulême, dans un communiqué. 

La préfète de la Charente, Marie Lajus, condamne des actes "qui portent atteinte aux valeurs de la République". La sous-préfète de Cognac, Chatal Guelot s'est rendue sur place jeudi après-midi pour "témoigner la solidarité de l'Etat envers les familles des défunts dont la tombe a été endommagée".  

Et le maire de Cognac, Michel Gourinchas a reçu un appel du secrétaire général de l'Elysée, Patrick Strozda. Le président de la République Emmanuel Macron, souhaitait lui faire part de son soutien.

Choix de la station

France Bleu