Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Tonnerre, la mort de Schouff a ému des milliers de personnes

mercredi 30 août 2017 à 19:22 Par Damien Robine, France Bleu Auxerre et France Bleu

Schouff, un chat âgé de 18 ans a été torturé par des enfants à Tonnerre. Une pétition a été lancée après sa mort il y a quelques jours. Elle a déjà recueilli 8 500 signatures.

- Maryline Marylou Georges

Tonnerre, France

Trop d'animaux sont victimes de cruauté dénoncent les associations de défense. Marylou Georges une icaunaise qui milite pour la cause animale depuis 40 ans est à l'origine de la pétition. Ce qui est arrivé à Schouff est inadmissible.

Le pauvre animal est mort après 48 heures de souffrance

« Le chat a été jeté à l'eau par les enfants. Ils l'ont ressorti, ils l'ont frappé. Le pauvre animal est mort chez le vétérinaire après 48 heures de souffrance. Cela m'a beaucoup touché car je m'occupe aussi du cas de Chevelu à Draguignan , ce chat qui a été lacéré avec des tessons de bouteille, les yeux arrachés. Donc nous ce que l'on veut c'est que la loi soit appliquée. » Et la loi que dit-elle ? Elle prévoit une peine de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende pour les auteurs d'actes de cruauté envers les animaux.

A l'origine de la pétition, Marylou Georges, une icaunaise qui milite pour la cause animale depuis plus de 40 ans.

Aux États-Unis, un acte de cruauté envers un animal peut envoyer un individu en prison pour 17 ans

« Mais au pire des cas, l'auteur va prendre un mois de prison ferme. » explique Marylou Georges. En comparaison aux États Unis, un acte de cruauté envers un animal peut envoyer un individu en prison pour 17 ans. En France on en est très très loin. »

Depuis 2014, les animaux ne sont plus considérés comme des meubles, mais comme des êtres doués de sensibilité.

Un américain a même été condamné à 20 ans de prison ferme pour avoir organisé des combats de chiens à son domicile. Enfin en France c'était une première en 2014, un jeune homme a été condamné à un an de prison ferme pour avoir jeté un chat (Oscar) contre un mur. Le chaton s’en était sorti avec deux fractures à la patte.