Faits divers – Justice

Meurtre à Pau : l'étau se resserre autour du fugitif

Par Daniel Corsand et Najat Essadouki, France Bleu Béarn mardi 30 août 2016 à 20:06

Le meurtre a eu lieu sur l'avenue Jean Mermoz à Pau. La victime s'est effondrée et le meurtrier a pris la fuite.
Le meurtre a eu lieu sur l'avenue Jean Mermoz à Pau. La victime s'est effondrée et le meurtrier a pris la fuite. © Radio France - Marie- line Napias

L'homme de 57 ans qui a tué dans la rue un automobiliste jeudi soir à Pau pour un différend de circulation est toujours en fuite. La justice s’impatiente et des moyens plus importants vont être engagés pour le retrouver.

Jusque là, la justice comptait sur la lucidité du suspect. Désormais, l’enquête est confiée à la Police Judiciaire, qui va engager des moyens bien plus importants que ce qui a été mis en œuvre depuis le début de cette affaire. L'homme de 57 ans est en fuite depuis le jeudi 25 août. Il a poignardé avec une lame un autre automobiliste avec qui il venait d'avoir une altercation. Les enquêteurs pensent maintenant que son intention n'est pas de se rendre mais au contraire de disparaître et qu'il serait en train d'organiser sa nouvelle vie de fugitif. Donc le but maintenant, c'est de lui compliquer la tâche. De lui rendre sa cavale impossible.

« Il est bien probable voir certain que le fugitif a bénéficié de complicité dans sa fuite »  — Le vice-Procureur de la République de Pau, Sébastien Ellul

La justice est persuadée que le fugitif organise sa fuite

Dissuader les complices d'aider le fugitif

Le parquet de Pau a également décidé d'ouvrir une information judiciaire pour recel de malfaiteur pour décourager d'éventuels complices qui cacheraient le fugitif ou auraient l'intention de le faire. _« Le temps qui passe et les investigations permettent de considérer que cette personne est en train d'organiser une fuite _, selon Sébastien Ellul le vice-procureur de la République de Pau. Il semblerait que le suspect a effectivement bénéficié de l'aide de son entourage ces derniers jours. Désormais, un groupe dédié de la police judiciaire travaille exclusivement à sa traque.  La justice mobilise toutes les polices de l'espace Schengen, et même au delà puisque le suspect fait aussi l'objet d'une fiche rouge des services d'Interpol.

Partager sur :