Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toujours pas de mise en examen trois ans après l'accident de train de Denguin

lundi 24 juillet 2017 à 19:21 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque

Le 17 juin 2014, un TER a percuté un TGV qui le précédait à Denguin. L'accident a fait 35 blessés légers. Trois ans après, l'enquête pénale n'a toujours pas dégagé de responsabilités malgré un rapport d'expert qui met en cause la SNCF.

La guérite 225 qui a dysfonctionné le 15 juillet 2014
La guérite 225 qui a dysfonctionné le 15 juillet 2014 © Radio France - Daniel Corsand

Denguin, France

Trois ans après, le dossier pénal de l'accident de train de Denguin semble bouger un petit peu. Le 17 juillet 2014 un TER qui roulait à 90 kilomètres/heure a percuté l’arrière d'un TGV qui roulait à 30 kilomètre/heure. L'accident a fait 35 blessés légers. Une enquête pénale a été lancée, confiée à une juge d'instruction. Mais depuis pas de nouvelle. Pourtant, le rapport du bureau enquête accident dit clairement que la collision est due à un défaut de signalisation, lié au mauvais entretien.

Carte de situation de Denguin. - Aucun(e)
Carte de situation de Denguin. - Idé

Le rapport des experts a beau être accablant, il n'a pas accéléré pour autant l’enquête pénale de la juge d'instruction. Mais ça bouge un peu quand même. Les parties civiles sont convoquées en septembre. Mais c'est tout. Le rapport a clairement pointé du doigt les responsabilités de la SNCF : la guérite 225, près d'Euralis, a été visitée par des rats qui ont endommagé les câblages électriques. Ce problème de rats est bien connu par la SNCF, mais le rapport lui reproche de ne pas l'avoir pris assez au sérieux. Selon les services du procureur de Pau, "il y a des dysfonctionnements significatifs susceptibles d’entraîner des mises en examen". Une déclaration qui remonte à plus d'un an maintenant. Mais sans mise en cause pour le moment. Il faut dire que les victimes de cet accident ne font pas non plus le forcing. La plupart des blessés ont accepté la proposition d'indemnisation de la SNCF.

C'est une instruction qui est demeurée paralysée pendant des années. C'est une situation anormale, un dysfonctionnement. Nous savons que c'est un défaut d'entretien puisque des câbles ont été atteints par des rongeurs. Je pense que la SNCF devrait être mise en examen pour négligence— L'avocat d'une des victimes et partie civile

Me Blanco demande à ce que la SNCF soit mise en examen

Le feu qui n'a pas fonctionné le jour de l'accident - Radio France
Le feu qui n'a pas fonctionné le jour de l'accident © Radio France - Daniel Corsand