Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Toulenne une jeune femme assignée à résidence depuis dimanche

-
Par , France Bleu Gironde
Toulenne, France

Une jeune femme, déjà privée de son passeport en février dernier, a été assignée à domicile dimanche dernier à Toulenne près de Langon. Trois autres girondins font l'objet d'une mesure similaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Toulenne dans le langonnais
Toulenne dans le langonnais © Radio France - Stéphane Hiscock

Quatre girondins sont assignés à résidence depuis dimanche dernier. Ils sont soupçonnés de liens avec le djihadisme. La préfecture veut rester discrète sur le sujet mais on sait que trois hommes vivant à Bordeaux, Cenon et Artigues-près-Bordeaux ainsi qu'une jeune fille de Toulenne dans le langonnais ont désormais l'obligation de pointer plusieurs fois par jour au commissariat et de rester chez eux la nuit.

Ces mesures sont très strictes. Le bordelais concerné par cette assignation a même été placé sous contrôle judiciaire ce lundi faute de s'être soumis à la loi (il sera jugé le 27 novembre prochain pour ce délit). 

A Toulenne c'est donc une jeune fille de 18 ans qui se trouve dans le collimateur des autorités. En février dernier ces parents avaient alerté la cellule anti-terroriste. Il la soupçonnait de vouloir rejoindre le Djihad en Syrie. Privée de son passeport avec interdiction de quitter le territoire la jeune femme fait donc aujourd'hui l'objet d'une assignation à résidence. Cet habitant de Toulenne voit très bien de qui il s'agit.

Je la connais depuis tout petit et je trouve ça bizarre. Je ne sais pas ce qui a fait qu'elle voulait partir du jour au lendemain. Je la croise encore de temps en temps mais on ne se parle plus.

Les penchants présumés de la jeune femme pour le djihadisme sont connus depuis des mois alors pourquoi avoir attendu si longtemps pour l'assigner à résidence s'interroge cet autre habitante.

Ce n'est pas nouveau l'histoire de cette jeune fille. Que font nos services ? Il ne faut pas la laisser dans la nature.

Cette mesure d'assignation à résidence est donc plutôt bien accueillie à Toulenne. Mais est-elle en mesure de rassurer la population ? Devant la boulangerie Marie résume le sentiment général.

Ca rassure quand même les gens. On sent que des mesures de sécurité ont été prises jusque dans les petits villages.

Mais il n'est pas question d'identifier la jeune femme suspectée de radicalisation. On l'a bien compris, la crainte pour les autorités serait de voir une partie de la population tenter de faire justice elle même.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess