Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

De gros dégâts au lycée St Exupéry de Blagnac, près de Toulouse

mardi 4 décembre 2018 à 12:58 Par Vanessa Marguet, France Bleu Occitanie

La situation est maîtrisée ce mardi midi, mais il y a de gros dégâts au lycée Saint-Exupéry de Blagnac, à côté de Toulouse. Ce mardi, 2500 lycéens se sont mobilisés, allumant une dizaine de feux dans l'agglomération toulousaine. Les transports en commun ont tous été interrompus par précaution.

Le lycéen Saint Exupéry en feu ce mardi.
Le lycéen Saint Exupéry en feu ce mardi. - Photo Alain R (DR)

Toulouse, France

Selon le communiqué publié par la préfecture à la mi-journée, 24 établissements scolaires sont touchés dans la région par la mobilisation des lycéens contre la réforme du Bac, de Parcoursup et les suppressions de postes dans l'Education Nationale. Une grande majorité de ces établissements se trouvent dans l'agglomération toulousaine où la situation a dégénéré ce mardi matin par endroits. 

Les pompiers ont dû intervenir sur une dizaine de feux de poubelles ou de palettes devant les lycées Rive-Gauche (la Cépière),  Déodat-de-Séverac (Croix-de-Pierre), Roland-Garros (Minimes), Raymond-Naves (Croix Daurade) ou encore le lycée Bellevue (Rangueil). 

Un bâtiment détruit au lycée Saint Exupéry de Blagnac

Un incendie beaucoup plus violent a été déclenché à Blagnac devant le lycée Saint-Exupéry.  Un feu de poubelle s'est propagé au bâtiment de l'accueil qui a été détruit. Tous les élèves ont dû être évacués. "On totalement perdu le contrôle. Ça a dégénéré", raconte Rémy, un lycéen qui est l'un des organisateurs du blocus.

Le reportage sur place de France Bleu Occitanie

Les pompiers ont pu maîtriser le feu vers 10h.  - Radio France
Les pompiers ont pu maîtriser le feu vers 10h. © Radio France - Raphaël Cann

Le proviseur, lui, veut porter plainte. "Mettre le feu à un lieu de savoir, symboliquement c'est une atteinte aux valeurs de la démocratie" explique Pierre Donnadieu, le proviseur. "Je peux vous assurer que pour l'essentiel des fauteurs de troubles, ce sont des lycéens du lycée." Selon lui, il sera "facile" de les identifier grâce aux images de vidéosurveillance.

Et ce n'est pas le seul problème grave signalé. La préfecture évoque le cas d'un jeune manifestant qui a été "sérieusement blessé au visage par un retour de flammes". Le préfet et la rectrice de l'académie de Toulouse, en appellent à la plus "grande prudence et à la responsabilité de chacun". 

A la mi-journée ce mardi, il y a également des établissements entièrement bloqués, comme le lycée Stéphane Hessel dans le quartier Jolimont à Toulouse. Et cette mobilisation de lycéens a un gros impact sur le trafic des bus, tram et métro. Tout a été suspendu. 

La circulation de tous les bus, trams et métros a été interrompue plusieurs heures.  - Aucun(e)
La circulation de tous les bus, trams et métros a été interrompue plusieurs heures. - Capture d'écran site Tisséo