Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

7,5 kilos de cannabidiol découverts en perquisition à Toulouse, le propriétaire sera jugé pour trafic de stups

-
Par , France Bleu Occitanie

Un Toulousain de 28 ans chez qui la police a découvert 7,5 kg de cannabidiol, un dérivé de cannabis, va devoir répondre de trafic de stupéfiants. Une affaire qui survient alors que la cour de justice de l'union européenne estime qu'il est illégal d'en interdire sa commercialisation.

Le cannabidiol est en vente libre quand il contient moins de 0,2% de THC.
Le cannabidiol est en vente libre quand il contient moins de 0,2% de THC. © Maxppp - PQR

Tout commence au mois de juillet 2020 au centre de tri postal quand les policiers toulousains intrigués par une odeur de cannabis découvrent 2 kilos de cannabidiol, autrement appelé "CBD" dans un colis.  Son destinataire est alors auditionné, il prétend faire commerce tout à fait légalement de cette molécule présente dans le chanvre.  Il explique même en avoir déjà vendu une quinzaine de kilos, et s'approvisionner en Suisse et en Italie via la Poste.

Laboratoire d'analyses

Reste que les policiers affirment que si le taux de THC est supérieur à 0,2%, la vente est illégale. Le colis part donc au laboratoire. N'étant pas parmi les dossiers prioritaires, les résultats se font attendre, et c'est finalement à la mi-novembre que les policiers apprennent que le taux de THC était "nettement supérieur aux 0,2% autorisés".

Perquisition

Les policiers perquisitionnent alors le domicile de ce Toulousain de 28 ans quartier Saint-Aubin et y découvrent 7,5 kg de cannabidiol ainsi que 2.000 euros en espèces. Considéré par les forces de l'ordre comme "un trafiquant de drogues", l'homme est convoqué pour un procès devant le tribunal correctionnel le 8 février prochain.

Cette affaire survient alors que jeudi dernier la Cour de justice de l'union européenne a déclaré illégale l'interdiction du commerce de CBD.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess