Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : action choc d'Attac pour dénoncer "l'argent sale" des banques

vendredi 13 juillet 2018 à 14:19 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie

Des militants ont aspergé de peinture noire une agence bancaire ce vendredi matin, place Saint-Cyprien.

Des militants d'Attac aspergent de peinture l'agence bancaire
Des militants d'Attac aspergent de peinture l'agence bancaire - Attac France

Toulouse, France

De la peinture noire contre l'argent sale. Une quarantaine de militants d'Attac (selon l'organisation) ont recouvert de peinture vendredi matin la façade de l'agence BNP-Paribas de la place Saint-Cyprien, à Toulouse.

Dans un communiqué, l'Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne (Attac) indique que cette "action symbolique" vise à montrer "que les pratiques de cette banque sont particulièrement sales, à la fois parce qu'elle finance des projets polluants et par son rôle d'organisatrice de l'évasion fiscale". 

Selon l'organisation altermondialiste, la banque française "a investi 7 milliards de dollars dans les énergies fossiles entre 2015 et 2017" au lieu d'investir "pour financer la transition écologique".

Les militants d'Attac dénoncent également le rôle joué par BNP-Paribas "dans l'industrie de l'évasion fiscale" : "elle a en effet créé 782 sociétés offshore dans les paradis fiscaux pour permettre à ses riches clients (entreprises comme particuliers) d'échapper à l'impôt".