Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Alerte enlèvement : le bébé enlevé à Toulouse a été retrouvé vivant, son père interpellé

samedi 6 janvier 2018 à 9:37 - Mis à jour le samedi 6 janvier 2018 à 21:35 Par Camille Sansen et Olivier Uguen, France Bleu Occitanie et France Bleu

Le bébé de deux mois enlevé vendredi par son père à l’hôpital Purpan à Toulouse a été retrouvé vivant ce samedi soir à Belcaire dans l'Aude. Son état de santé "n'est pas préoccupant".

Alerte enlèvement : le bébé enlevé à Toulouse a été retrouvé vivant, son père interpellé
Alerte enlèvement : le bébé enlevé à Toulouse a été retrouvé vivant, son père interpellé © Maxppp -

Le bébé de deux mois enlevé par son père vendredi a été retrouvé vivant ce samedi soir à 20h55 dans la commune de Belcaire dans l'Aude.

Les forces de l'ordre ont retrouvé le bébé dans une résidence familiale du père de l'enfant. Ce dernier ainsi que son frère sont placés en garde à vue. Selon l'AFP, un gendarme au repos a repéré la voiture du père dont le signalement avait été donné dans l'alerte enlèvement.

Le SAMU a été envoyé sur place pour prendre en charge le bébé dont l'état de santé "n'est pas préoccupant", selon le procureur de Toulouse.

Alerte enlèvement levée

L'alerte enlèvement est ainsi levée, annonce le ministère de la Justice.

Le ministère avait déclenché ce samedi matin une alerte enlèvement pour un nourrisson de 2 mois, enlevé par son père à l'hôpital et en danger de mort s'il ne recevait pas des soins "dans les plus brefs délais". 

Le petit garçon prénommé Tizio, alimenté par sondes gastriques et voies intraveineuses, avait été enlevé vendredi soir à l'hôpital Purpan à Toulouse, par son père, un homme de 33 ans. 

Quelques heures après le déclenchement de l'alerte enlèvement, la directrice du CHU de Toulouse avait lancé à la mi-journée un appel au père du bébé. "Je souhaite lui rappeler la gravité de l'état de son fils, que ses jours sont en danger".