Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des militantes féministes en garde à vue à Toulouse après avoir collé des caricatures de Charb

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Trois militantes toulousaines ont été arrêtées lundi soir par la police au cours d'une action collage d'une caricature de Charb, représentant un postérieur nu. Ce mardi, elles sont toujours placées en garde à vue.

Police (photo illustration)
Police (photo illustration) © Radio France - Claudia Calmel

Avec leurs sceaux remplis de colle et de brosses, les trois militantes féministes avaient pour intention de coller un millier d'affiches dans les rues de Toulouse, trois jours après la décapitation de Samuel Paty, l'enseignant qui avait montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet. Les Toulousaines affichaient elles des caricatures de Charb, le dessinateur satirique assassiné dans les attentats de Charlie Hebdo en 2015, représentant un postérieur nu à côté de l'inscription : "Et le cul de Mahomet, on a le droit ?"

Une demie-heure à peine après le début de leur action, vers 20h ce lundi, elles ont été interpellées rue de Metz à Toulouse par la police et emmenées au commissariat pour "délit d'affichage sauvage", notamment sur des sites classés. Elles sont toujours placées en garde à vue ce mardi. 

Il ne s'agirait pas des membres du collectif collages féministes, selon un message posté sur leur groupe Facebook. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess