Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : deux jeunes de 17 et 19 ans placés en garde à vue dans l'enquête sur la mort d'une adolescente de 14 ans

vendredi 20 avril 2018 à 17:03 - Mis à jour le vendredi 20 avril 2018 à 18:05 Par Jean-Marc Perez et Charlotte Jousserand, France Bleu Occitanie et France Bleu

Deux jeunes hommes âgés de 17 et 19 ans ont été placé en garde à vue à Toulouse dans le cadre de l'enquête pour homicide volontaire aggravé ouverte après la mort d'une adolescente de 14 ans. La jeune fille a été découverte au domicile du plus âgé des deux à Beauzelle près de Toulouse.

Palais de justice de Toulouse
Palais de justice de Toulouse © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

A cours d'une conférence de presse ce vendredi après midi, le procureur de la République de Toulouse a confirmé que deux jeunes hommes âgés de 17 et 19 ans avaient été placés en garde à vue ce vendredi matin après la découverte au domicile du plus âgé des deux d'une adolescente de 14 ans dissimulée dans le coffre d'un canapé lit.

Dénudée,  un câble électrique autour du cou

La jeune fille, une habitante de Gaillac dans le Tarn, a été découverte dans la nuit de jeudi à vendredi inconsciente et dénudée un câble électrique électrique autour du cou par les gendarmes alertés par ses parents. Le père de la jeune fille l'a autorisé à se rendre à une soirée à Beauzelle chez des amis. Il est passé la récupérer comme convenu vers 22h30 mais à son arrivée, on lui dit que sa fille est déjà partie. 

Le père de l'adolescente n'y croit pas, cela ne correspond pas aux habitudes de sa fille. Il prévient la police mais aussi la patrouille de gendarmes qui effectue une mission de surveillance dans le quartier. Les gendarmes ont interrogé le locataire de l'appartement qui assure que la jeune fille est déjà partie mais les militaires sont intrigués car le jeune homme de 19 ans reste assis sur son lit pendant l'interrogatoire. 

Ils lui demandent de se lever, le jeune homme s'enfui. Alicia a été cachée en dessous. Les gendarmes découvrent l'adolescente en arrêt cardio-respiratoire. Le locataire est rattrapé à 1 heures et demie du matin à Blagnac.

Les deux jeunes nient les faits qui leurs sont reprochés

L'adolescente, transportée au CHU, est décédée quelques heures plus tard. L'autopsie pratiquée ce vendredi 20 avril dans la matinée a révélé que l'adolescente était morte par asphyxie consécutive à une strangulation. 

Pendant la conférence de presse, ce vendredi après-midi, le procureur a déclaré qu'il était encore trop tôt pour savoir si l'adolescente avait subi des violences sexuelles. Les examens sont en cours. L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Toulouse

Selon le procureur, l'un des deux jeunes en garde à vue a déjà été condamné par le passé pour des faits d'exhibition sexuelle et d'agression sexuelle. Les deux jeunes gens nient les faits qui leurs sont reprochés. Chacun donne sa version de la soirée. Leur garde à vue est prolongée.