Faits divers – Justice

Toulouse : Jean-Baptiste Rambla mis en examen pour le meurtre d'une jeune femme fin juillet

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse vendredi 11 août 2017 à 15:57

Jean-Baptiste  Rambla avait été condamné à 18 ans de réclusion en 2008 par la cour d'assises des Bouches du Rhône
Jean-Baptiste Rambla avait été condamné à 18 ans de réclusion en 2008 par la cour d'assises des Bouches du Rhône © Maxppp - maxppp

Après 48 heures de garde à vue, Jean-Baptiste Rambla a été mis en examen pour le meurtre de Cintia une jeune femme de 21 ans retrouvée égorgée chez elle le 27 juillet dans le quartier Arnaud Bernard à Toulouse. J-B Rambla avait été condamné pour meurtre en 2008 à 18 ans de réclusion.

Interpellé dans le Var le 9 août dernier, Jean-Baptiste Rambla 49 ans a été mis en examen pour meurtre en récidive à l'issue de 48 heures de garde à vue, annonce le parquet de Toulouse. Il est soupçonné d'avoir égorgé Cintia Lunimbu chez elle le 25 juillet dans le quartier Arnaud Bernard à Toulouse.

Ce sont des traces ADN qui ont mis les enquêteurs de la PJ sur les traces de de Jean-Baptiste Rambla qui a été interpellé à Six-Four-Les-Plages dans le Var. Il aurait avoué les faits lors de sa garde à vue. On ignore pour l'instant comment ce détenu en liberté conditionnelle à fait connaissance de la jeune fille de 21 ans découverte morte chez elle par les pompiers alertés par la famille.

Condamné à 18 ans de réclusion criminelle en 2008

Jean-Baptiste Rambla avait été condamné par le cour d'assises des Bouches du Rhône en 2008 à 18 ans de réclusion criminelle pour avoir tué en 2004 son ex employeuse à Marseille. Il purgeait sa peine au centre de détention de Muret depuis 2009. Selon le communiqué du parquet en raison de son bon comportement en prison, le juge d'application des peines avait donné en février 2015 un avis favorable à sa libération conditionnelle avec une période probatoire d'un an

"Dans le cadre de sa libération conditionnelle, intervenue effectivement le 23 février 2016, alors que Jean-Baptiste RAMBLA était libérable le 20 novembre 2017, aucun incident n'a été signalé quant à son comportement et au respect des obligations qui lui étaient imposées.Jean-Baptiste RAMBLA justifiait du suivi d’une formation au GRETA de Toulouse d'octobre 2016 à juin 2017 ainsi que d'un suivi régulier auprès d'un centre médico-psychologique" indique le parquet.

Le petit frère de Marie Dolorès Rambla

Jean-Baptiste Rambla, alors âgé de 6 ans, avait assisté à l'enlèvement de sa soeur Marie-Dolorès Rambla, le 3 juin 1974 et découverte morte le lendemain. Un crime pour lequel Christian Ranucci avait été condamné à mort et guillotiné en 1976 dans l'affaire dîtes du "pull-over rouge". Un drame qui l'avait profondément marqué, avait-il indiqué lors de son procès de 2008.

A LIRE AUSSI

Toulouse : un homme en garde à vue dans l'enquête sur le meurtre d'une jeune fille quartier Arnaud Bernard