Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Toulouse : l'homme de ménage volait et revendait les voitures de la concession qui l'employait

-
Par , France Bleu Occitanie

L'homme de 46 ans a été condamné ce jeudi en comparution immédiate par le tribunal de Toulouse à 18 mois de prison, dont huit mois ferme. Il a volé puis vendu cinq voitures d'occasion de la concession automobile dans laquelle il travaillait.

Photo d'illustration dans une concession automobile.
Photo d'illustration dans une concession automobile. © Radio France - Maxppp

Toulouse, France

Une concession automobile de Toulouse volée par son propre homme de ménage. L'homme de 46 ans a d'ailleurs été condamné ce jeudi en comparution immédiate par le tribunal de Toulouse à 18 mois de prison, dont huit mois ferme. De novembre 2018 à mai 2019, il réussit à voler cinq voitures à ce garage de l'avenue des Etats-Unis.

Il s'agissait de voitures banales, passe-partout, et uniquement des occasions. Ce garage propose en effet de reprendre les anciens véhicules en échange de l'achat d'une voiture neuve. Ainsi, le soir venu, en toute discrétion, cet homme de ménage entrait dans le bureau, prenait la clé, la carte grise, et le dossier de reprise du véhicule qui l'intéressait, et s'en allait à bord de cette voiture sans laisser aucune trace.

Il revendait les voitures à d'autres garages

Pour brouiller les pistes, il mettait ensuite tous les papiers au nom de sa compagne, avant de revendre très rapidement les voitures à d'autres garages. Ceux-ci ne se sont rendu compte de rien, puisque tous les papiers semblaient en règle. Ni vu ni connu, l'homme empochait l'argent et recommençait son petit manège, qui lui rapporte au final plusieurs milliers d'euros.

La concession a porté plainte et l'enquête a été menée par le groupe judiciaire de voie publique de la sûreté départementale de Haute-Garonne. L'homme était déjà connu de la justice. Sa compagne, qui avait aussi été placée en garde à vue, n'a pas été poursuivie. Elle assure qu'elle ne savait pas que ces voitures étaient volées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu