Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : la police démantèle un important réseau albanais de prostitution

-
Par , France Bleu Occitanie

9 Albanais ont été interpellés lundi 3 juin à Toulouse et Auch. Ils ont été mis en examen dans le cadre du démantèlement d'un important réseau de prostitution dans la ville rose. Ces réseaux ont tendance à renaître sans cesse de leurs cendres.

Prostituée (illustration)
Prostituée (illustration) © Radio France - Benjamin Fontaine

Toulouse, France

"Nous avons mis un terme aux agissements d'un réseau particulièrement structuré et organisé" explique le patron de la police judiciaire de Toulouse José Mariette. Ses services ont réalisé un gros coup de filet lundi 8 juin après huit mois d'investigations. 

Neuf personnes ont été interpellées, une femme à Auch et les autres protagonistes à Toulouse, 5 hommes et 3 femmes, tous de nationalité albanaise et "tous originaires d'un même quartier de Tirana" explique le directeur de la police judiciaire de Toulouse. Ils sont soupçonnés d'exploiter une vingtaine de femmes dans le secteur de l'avenue des Etats-Unis, en faisant un usage régulier de la violence. Ils ont été mis en examen pour "proxénétisme aggravé" et "traite d'êtres humains en bande organisée". 

Résurgence d'un autre réseau

Ce qui est assez édifiant dans ce dossier pour José Mariette, c'est que ce réseau est "la résurgence d'un autre réseau". La police toulousaine avait déjà interpellé d'autres personnes dans un dossier similaire en 2017. Les principaux protagonistes de ce premier réseau sont toujours en prison, mais leurs lieutenants ont repris le flambeau et ont relancé la prostitution, avec tous les bénéfices qui en découlent. 

Cette affaire illustre bien la complexité de la lutte contre les réseaux de proxénétisme. Les forces de l'ordre essaient de lutter tant bien que mal. Il y a 15 jours, la police aux frontières a interpellé 9 personnes au cœur d'un réseau de prostitution nigérian à Toulouse. 

Cellule de veille

Le parquet de Toulouse a mis en place fin avril une cellule de veille pour lutter contre les affaires de traite des êtres humaines et contre les affaires de proxénétisme aggravé. Les services de l'état y participent, les forces de l'ordre mais aussi les associations qui viennent en aide aux prostituées comme le Nid par exemple. "C'est une priorité. Il faut agir et il faut obtenir des résultats" explique le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzéari.